Le tome 3 de la BD Mémoire de l’esclavage, réalisée par Serge Diantantu, en librairie

La BD Mémoire de l’esclavage de Serge Diantantu, parrainée par l’Unesco, est en librairie pour un troisième tome : L’embarquement de bois d’ébène. Un nouvel épisode dans cette série qui a déjà vu la parution de Bulambemba (octobre 2010) et d’En naviguant vers les Indes (octobre 2011). Cette année, la sortie de cet album coïncide avec les commémorations des abolitions de l’esclavage (22 mai en Martinique, 27 mai en Guadeloupe et 10 juin en Guyane, notamment).

Mémoire de l'esclavage, tome 3
Mémoire de l'esclavage, tome 3

Lors des précédentes sorties, Serge Diantantu avait déjà évoqué les objectifs de son travail à travers cette série d’albums de BD. Un travail de recherche et de création à la fois historique et pédagogique à propos duquel Claudy Siar explique dans la préface : « La loi Taubira, dont on a célébré les 10 ans, reconnaît les traites et les esclavages comme des crimes contre l’humanité. De la même façon, Mémoire de l’esclavage participe, de manière pédagogique et accessible à tous, à l’éveil de la conscience collective par le souvenir indispensable de cette horreur historique. En contextualisant avec nuance et précision ce pan occulté de notre mémoire, la bande dessinée porte le devoir de transmission que nous devons à tous, en particulier aux jeunes générations, à même de construire dans leur passé des repères susceptibles d’éclairer leur avenir. Mémoire de l’esclavage porte aussi le devoir de commémoration que nous devons à ces millions d’hommes, de femmes, d’enfants, de familles sacrifiés sur l’autel de la cupidité et de l’ignominie ».

Une BD qui peut justement s’adresser aux jeunes lecteurs, comme le précisait déjà Serge Diantantu lors de la publication du tome précédent : « C’est une bande dessinée qui nécessite une certaine maturité de la part du lecteur. Elle peut donc s’adresser à des jeunes dès l’âge de 14 ans. Cependant, je tiens à souligner que dans les séries à venir certaines scènes pourraient heurter les jeunes enfants ».

Mémoire de l’esclavage – L’embarquement de Bois d’Ebène, tome 3 (BD historique, tout public)
Prix France : 13,70 euros
Dom-Tom : 15,75 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *