A revoir sur Arte : Sur les traces de L’Empire Britannique pour en savoir plus la traite négrière

Sur les traces de L’empire Britannique, Victoria Wood, comédienne et humoriste, va de pays en pays pour suivre l’histoire de l’empire britannique, tentant selon les destinations de détecter chez les habitants et en différents lieux les effets, blâmables ou simplement historiques, du Commonwealth.

Le documentaire, scindé en trois épisodes d’une heure et réalisé par Ben Warwick, sortis en 2007, sans aller au fond des choses suggère des échanges intéressants entre Victoria Wood et les membres lointains du Commonwealth.

Dans le premier épisode déjà diffusé lundi sur Arte, l’actrice se rend à Calcutta, en Inde, pour une première escale dans l’une des possessions de l’empire britannique au 19e siècle. Calcutta, Hong Kong et Borneo sont les premières étapes. Le second épisode permet de s’arrêter notamment sur la période esclavagiste de l’empire britannique. Victoria Wood, qui a scénarisé le documentaire, retrace à travers ses rencontres et découvertes le parcours des esclaves du Ghana (en Afrique de l’Ouest) jusqu’en Jamaïque. Les dernières étapes (3e épisode) la conduiront vers la Nouvelle-Zélande, l’Australie et enfin la Zambie.

Le Ghana, point de départ du second épisode, était autrefois connu comme la Côte d’Or, où les esclaves étaient achetés pour être transportés à travers l’Atlantique afin de travailler sur les plantations de sucre, notamment celles de la Jamaïque. La présentatrice découvre le mausolée Assin Manso, elle visite Cape Coast où étaient regroupés les esclaves qui devaient ensuite être déportés vers les Caraïbes. Elle découvre enfin comment les Ghanéens vivent aujourd’hui et ont appris à appréhender l »histoire de la traite négrière. L’accent est mis sur la façon dont les Britanniques ont mis point la traite négrière et l’impact que cela a eu sur la société ghanéenne moderne.

Puis elle s’envole pour la Jamaïque, la destination sombre de l’esclave. Elle y rencontre des noirs marrons et en apprend peu plus sur la façon dont les esclaves ont résisté à leurs mauvais traitements, ont contrarié les plans des esclavagistes en limitant les naissances afin d’empêcher que leurs enfants ne naissent esclaves. Elle profite de sa présence en Jamaïque pour échanger avec Freddie Macgregor des racines africaines du reggae. Autre sujet exploré : les liens que cultivent aujourd’hui les Jamaïcains avec l’Afrique.

Épisode 1 ( rediffusion le lundi 30 mai 9 h 15) : Calcutta, Hong Kong et Borneo (disponible pendant 7 jours sur Arte+7)
Épisode 2 (rediffusion le 31 mai 9 h 15) : Ghana, Jamaica and Newfoundland, Canada (disponible pendant 7 jours sur Arte+7)
Épisode 3 : New Zealand, Australia and Zambia, finishing at the Victoria Falls (à voir mercredi 25 mai à partir de 16 h 35)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *