Des îles et des hommes… à Cuba sur France 5, le jeudi 14 juillet à 21 h 31

Cuba © Green Bay Media Ltd
Cuba © Green Bay Media Ltd

Des îles et des hommes est une série inédite (produite par Green Bay Media LTD) de six épisodes diffusés depuis le 30 juin dernier sur France 5. L’épisode 4, programmé le 14 juillet à 21 h 31, est consacré à Cuba.

Les îles renferment des réalités différentes, parfois bien éloignées des stéréotypes, et cette série vise justement à le démontrer. Son quatrième épisode, réalisé par Angela Clarke, entraîne les téléspectateurs à Cuba où des changements interviennent non seulement au niveau des infrastructures mais aussi dans les comportements des Cubains, progressivement autorisés à donner dans la libre entreprise.

Résumé de l’épisode…
Les îles sont souvent synonymes de paradis : soleil, cocotiers, plages de sable fin… Mais elles ne se résument pas à cela : quelle que soit leur latitude, elles se caractérisent par la forte identité de leurs habitants, une géographie particulière, des conditions climatiques changeantes, des ressources contrastées et limitées. Cette série propose de partir à la découverte de six îles, loin des clichés, et de comprendre les enjeux de chacune pour l’avenir.
La situation de Cuba est née à la fois de la topographie de l’île et des convictions politiques d’un homme : Fidel Castro. Depuis 1962, il a établi une société communiste éloignée de « l’impérialisme américain ». Mais, cinquante après, sa santé défaillante l’a obligé à quitter les plus hautes fonctions. Les technologies de l’information et le tourisme brisent peu à peu l’isolement de Cuba. Dès lors, le changement semble inévitable…

Une île et des hommes… qui changent
La mutation est toujours en cours à Cuba. Le tourisme vit de beaux jours avec l’ouverture de nouveaux hôtels, des touristes de plus en plus nombreux en provenance notamment du Canada et de Russie, mais aussi d’Amérique du sud. Une croissance du nombre de visiteurs qui influe évidemment sur l’économie touristique et ce documentaire apporte entre autres un éclairage sur ce qui est devenu un des moteurs de l’économie cubaine. Malgré tout, tous les Cubains ne tirent pas profit de ces changements, comme on pourra le découvrir dans le reportage… Le Cuba de Fidel Castro enregistre une transition très progressive. Depuis la désagrégation du bloc soviétique, le pays fait aujourd’hui cohabiter régime castriste avec libre entreprise et tourisme de masse.

Dans Le Mag de France 5 (du 9 au 15 juillet 2011), Caroline Collard explique : « parallèlement à l’ouverture des restaurants, de la construction d’hôtels le long des plages idylliques de la presqu’île de Varadero, occupés par les touristes occidentaux et une poignée de « nouveaux riches » cubains, subsistent cependant aussi les valeurs « sûres » du régime castriste : l’accès aux soins pour tous, l’instruction publique, la formation d’un ballet national parmi les meilleurs au monde, mais aussi… l’interdiction de quitter le pays librement, le marché noir, la censure. Plus tolérée qu’avant, la religion prend elle aussi de plus en plus de place sur l’île. Une religion aux couleurs locales de Santeria, où l’on vénère à la fois la Vierge et la déesse de l’eau, et où les messages spirituels se lisent dans les coquillages. Les Cubains ne vivent certainement pas au paradis et continuent, pour une grande partie d’entre eux, de manquer de biens de première nécessité autant que de liberté d’expression. Mais la plupart restent attachés à leur île avec passion ».

Rediffusion
Des îles et des hommes… à Cuba
Samedi 16 juillet à 14 h 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *