Échappées belles en outre-mer sur France 5, le samedi 18 juin à 22 h 10

France 5 continue de célébrer l’outre-mer avec cette fois une série de reportage qui entraîneront les téléspectateurs à travers la musique traditionnelle guadeloupéenne, à bord d’un taxico martiniquais et au milieu de la forêt guyanaise.

Rendez-vous est fixé devant le poste de télévision le samedi 18 2011 à partir de 22 h 10 sur France 5. Comme d’habitude, on veut bien se laisser prendre à revoir toutes ces images en compagnie de la journaliste et animatrice de France Télévisions Sophie Jovillard.

Sophie Jovillard présente cette émission depuis l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon, connu pour sa légendaire activité de pêche. C’est sur la Place du Général de Gaulle, à Saint-Pierre, pendant une célébration du 8 mai, qu’elle commence son voyage exhaustif de l’outre-mer. La journaliste ira à la rencontre de personnes qui, tant bien que mal, continuent de faire vivre Saint-Pierre et Miquelon, et lancera des reportages consacrés aux collectivités territoriales d’outre-mer…

Échappées belles en Guadeloupe, Martinique, Guyane, mais pas seulement
Ils ont rêvé la Guadeloupe : le Gwoka. Jusqu’aux années 60, cette musique est considérée par la bourgeoisie guadeloupéenne comme une « mizik a vié neg », une musique pour paysans…

Dans les méandres de la forêt guyanaise : embarquement sur le Maroni, à l’ouest de la Guyane, pour un voyage qui nous conduit en forêt profonde. Sur les rivages du grand fleuve, rencontre avec ses habitants.

Les dernières tribus de la forêt : il suffit de quelques minutes de navigation depuis Saint-Laurent-du-Maroni pour croiser les premiers villages Arawaks. Rencontre des ethnies de Guyane qui ont conservé bien peu de choses de leurs traditions. Un voyage qui nous mène entre autres au village de l’Indien blanc, Antecum Pata.

Carnaval – la fièvre de Vaval : petite visite dans les coulisses du carnaval, juste avant le grand rendez-vous des parades. Dans les ateliers de couture, les petites mains s’activent à la préparation des costumes des Touloulous, tandis qu’Henri, créateur, prépare le roi Vaval au rendez-vous final qui clôturera cet événement culturel.

L’îlet des trois Salazes, la vie autrement : autrefois abandonné, cet îlet de la Réunion renaît à la vie grâce à une communauté de jeunes gens désireux de vivre autrement.

Le kanéka, la musique des îles : ce mouvement musical né à la fin des années 80 a accompagné l’essor du mouvement indépendantiste kanak.

Et plusieurs autres reportages : Portrait d’un taxi collectif en Martinique, La barge mahoraise, Les mamas Shingos, à Mayotte – la production saline est l’affaire des femmes, Vivre avec un volcan comme voisin, Le lagon d’Ouvéa, le sanctuaire kanak, Les stockmen, cow-boys du Pacifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *