France Ô : Martinique, la reconquête de la terre

Nous, gens de la Terre s’arrête en Martinique avec un documentaire qui évoque via la situation de ceux qui vivent au plus fort les conséquences de l’utilisation du chlordécone, les agriculteurs. Dans un épisode inédit diffusé le 17 octobre 2019, France Ô porte l’attention sur cette nouvelle catastrophe écologique qui met en péril la santé des citoyens.

Ils sont Français originaires d’Outre-mer. Ils sont agriculteurs ou éleveurs. Personne ne connaît leur histoire, personne ne connaît leur quotidien et, pourtant, tous ont des défis communs à relever : contribuer à l’autosuffisance de leurs territoires, diversifier leurs cultures, s’adapter aux changements climatiques ou encore parvenir à une agriculture plus durable.

Ces femmes et ces hommes, avec leur histoire et leurs identités, ont créé un patrimoine agricole qu’il s’agit de valoriser. Car, eux, plus que d’autres, n’ont eu de cesse de se réinventer et de s’adapter à un monde qui change. Nous, gens de la Terre fait escale en Martinique.

Le documentaire réalisé par Virginie Berda met en perspective le quotidien d’agriculteurs qui vivent un « désastre écologique » lié au chlordécone en Martinique, une terre qui « se retrouve prisonnière d’une molécule chimique infiltrée sur une grande partie de son territoire suite au traitement des champs de bananes ». Le film met en exergue les conséquences en lien avec les « problématiques de santé, d’alimentation, d’utilisation de l’eau, de choix de culture, de reclassement de terrain ».

Martinique, la reconquête de la terre, à 20 h 55
Il a fallu des siècles pour rendre la terre riche et fertile… Et quelques décennies pour l’anéantir. Aux Antilles, le scandale s’appelle « chlordécone ». Une molécule utilisée sur les pieds de bananiers pour combattre un insecte ravageur.

Trois cents tonnes de produit ont été déversées entre 1972 et 1993, soit encore deux ans après son interdiction totale dans l’Hexagone.

En suivant cinq personnalités du monde agricole martiniquais, ce film explore le territoire, ses failles et ses alternatives. Le quotidien des gens de la terre, leurs aspirations, leurs craintes et leur formidable énergie éclairent un sombre bilan et laissent au final une belle lueur d’espoir.

Nous, gens de la Terre, France Ô, jeudi 17 octobre 2019 à 20 h 55

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *