Les treks dans le monde – Les Antilles, mercredi 24 à 23 h 45 sur Voyage

Sainte-Lucie, Martinique, Guadeloupe et Montserrat, ce sont les îles que Zoe Palmer va découvrir. Son périple la conduira à découvrir la nature, une composante importante des pays qu’elle visite. Volcans, montagnes, plages, paysages sous-marins, forêt tropicale : autant d’aspects dans à découvrir au-delà de la carte postale habituelle.

Marché de Castries © supertrixiecat
Marché de Castries © supertrixiecat

Détails du documentaire (source : Globe Trekker) :
Zoe commence son voyage à Castries, la capitale de Sainte-Lucie qui abrite un tiers de la population de l’île (170 000 habitants). C’est aussi l’un des ports les plus actifs des Caraïbes avec les paquebots de croisière et les navires qui déchargent leur marchandise. Zoe explore le fameux marché de Castries et effectue quelques achats avant de quitter la ville.

Les îles des Caraïbes sont réputées pour leur soleil, la mer et le sable, et Sainte-Lucie ne fait pas exception. Toutefois, l’île a également un intérieur montagneux spectaculaire à explorer. Partant de Castries, Zoe se déplace vers Fond D’Or Bay et Pigeon Island, où elle apprend l’histoire de Sainte-Lucie, notamment sur l’esclavage, avant de se diriger vers le sud jusqu’à la Soufrière, où elle part en randonnée vers la majestueuse montagne du Gros Piton avec pour guide Jimmy Haynes. Sacré pour les premiers habitants de l’île, les Indiens Arawak, le Gros Piton, haut de 800 mètres, a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2004, et offre des points de vue fantastiques depuis son sommet : de Sainte-Lucie, de la mer des Caraïbes et même au-delà.

De Sainte-Lucie, Zoe prend le ferry pour un court trajet vers le nord de l’île de la Martinique et de sa capitale Fort-de-France, une des villes les plus cosmopolites des Antilles françaises. Zoe Palmer visite les vestiges du lieu de naissance d’un des personnages les plus connus de la Martinique coloniale, l’impératrice Joséphine, et explore la canne à sucre de la plantation La Pagerie (à Trois-Îlets).

De Fort-de-France, Zoe part vers le nord en direction de Saint-Pierre dans une jeep avec pour guide local Marc Martial. Au début du 20e siècle, Saint-Pierre était la capitale économique de la Martinique et une ville portuaire prospère avec une population florissante d’environ 30 000 personnes. En 1902, elle a été dévastée par l’éruption du Mont Pelé qui a tué presque toute la population en quelques minutes. Aujourd’hui, le Mont Pelé constitue un décor pittoresque et paisible à Saint-Pierre, comme Zoe le découvre avec le professeur d’anglais Jacques Bajal, qui l’accompagne dans l’ascension à travers la végétation verdoyante jusqu’au cratère du volcan. Zoé se rafraîchit lors d’une séance de plongée dans le port de Saint-Pierre, où environ 18 bateaux ont été dévastés par l’éruption. Accompagnée du plongeur Jacky Imbert, elle explore Le Roraima, qui est le plus grand bateau naufragé de la baie, dont les 50 passagers et membres d’équipage ont perdu la vie lorsque le navire a coulé pendant l’éruption.

Zoe poursuit ensuite son voyage vers l’île de Marie-Galante où la production de canne à sucre était en plein essor dans les années 1800. Aujourd’hui, la campagne de l’île est parsemée des ruines éparses de 100 moulins à sucre abandonnée. Bien que l’esclavage ait été aboli depuis longtemps, la canne à sucre y est encore récoltée, en même quantité qu’au 19e siècle à l’apogée de la traite négrière. Guide anglophone local, Sébastien Narcisse entraîne Zoe au seul moulin en activité sur l’île. La majorité de la canne à sucre est destinée à trois distilleries de rhum. Zoe visite la distillerie Bielle où elle apprend les méthodes de production de rhum et va jusqu’à goûter le produit fini.

Montserrat © Globe Trekker
Montserrat © Globe Trekker

Elle continue son voyage dans le nord en bateau jusqu’à l’île de Montserrat. L’accès est strictement limité dans la moitié sud de l’île qui est maintenant une zone d’exclusion, étant donné le danger que peut représenter toute nouvelle éruption. Coulées de lave chaude, cendres volcaniques et roches peuvent dévaler du volcan à une vitesse de plus de 100 km/h. Zoe embarque pour un voyage en hélicoptère autour de la zone avec Roderick Stewart, directeur de l’observatoire volcanologique de Montserrat, témoin des ravages provoqués sur cette île. Elle obtient également l’autorisation spéciale de randonner à cheval dans cette région. Lors d’un déplacement avec avec l’animateur de radio Rose Willock, elle visite la vallée Belham et l’ancienne capitale de Plymouth qui est maintenant une ville fantôme.

Ce voyage à travers les îles des Caraïbes est une aventure magique. Zoe en repart enchantée et surprise par la puissance de la nature qui peut simultanément détruire et créer ces paysages étonnants et une végétation abondante. Happée par le reggae dynamique et réchauffée par le soleil, les sourires et les rires de la population locale, Zoe, c’est certain, y reviendra pour en apprendre encore plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *