« L’histoire me jugera » (Fidel Castro) sur Histoire le mardi 12 janvier

Ce documentaire historique réalisé en  2008 revient les années au pouvoir du leader Maximo jusqu’à la passation de pouvoir.

Yves Billon et Gustavo Cortes Bueno ont choisi de faire témoigner Huber Matos. Ce professeur fut d’abord une figure de la révolution cubaine, puis un opposant à Castro, qui fini par être condamné à 20 ans de prison. Il a publié ses mémoires en 2002 dans « Et la nuit est tombée – De la révolution victorieuse aux bagnes cubains ».

« L’histoire me jugera ». Cette célèbre déclaration du commandant de la révolution cubaine est à l’ordre du jour. Cinquante ans après la prise de La Havane, Fidel Castro est aujourd’hui éloigné du pouvoir par la maladie. Quel avenir pour Cuba lorsque son leader historique aura disparu ? Entre persistance de l’isolement ou ouverture démocratique : un choix qui jugera définitivement l’ère Fidel. Dans ce procès du leader Maximo au crépuscule de sa vie politique, notre témoin à charge est le commandant Huber Matos. Celui qui fut certainement le stratège le plus proche des frères Castro et du Che dans la Sierra Maestra, celui dont la popularité après la libération de Santiago commençait à faire de l’ombre à Fidel, celui qui, enfin, paya sa rigueur révolutionnaire de plus de 20 ans de cachot, revisite dans ce documentaire l’histoire de la révolution cubaine, depuis l’attaque de la caserne de la Moncada, jusqu’à la passation du pouvoir à Raúl Castro. Il témoigne aujourd’hui sans haine et sans esprit de revanche, avec des faits illustrés par des images d’archives inédites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *