One love !, de Rick Elgood et Don Letts, sur France Ô le mercredi 17 novembre 2010

France Ô proposera, mercredi 17 novembre à partir de 15 h, One love. Le film de Rick Elgood et Don Letts fut présenté comme le Jamaican Romeo and Juliet lors de sa sortie en 2003.

Deux mondes, deux cœurs, une musique
Kingston, en Jamaïque. Kassa, un rasta passionné de musique, tente de percer sur la scène reggae avec son groupe, Freedom City. Il pense pouvoir faire ses preuves lors du fameux concours Talent Jamaica. Lors de ce rassemblement, il s’éprend de Serena, chanteuse gospel dans la chorale de l’église dirigée par son pasteur de père. Serena aimerait rejoindre le groupe de Kassa, mais son père tente de l’en empêcher, souhaitant plutôt la marier avec l’un des membres actifs de son église…

Extrait de la présentation du film dans le cadre du Shoot me film festival
L’histoire se déroule dans la Jamaïque rurale. One Love conte l’histoire d’un amour interdit entre Kassa (Ky-mani Marley), musicien de reggae dévoué à la foi rastafari, et Serena (Cherine Anderson), chanteuse d’une chorale de l’église pentecôtiste et fille de pasteur. Les jeunes amoureux se rencontrent donc lors d’un concours de musique local mais leur amour est sans cesse confronté à l’opposition de Johnson, pasteur et père de Serena, à celui de Selector G, personnage corrompu et homme Obeah (maître spirituel de la religion Obeah : vaudou jamaïcain), qui dans le même temps est producteur.

Le film repose sur la façon dont leur amour surmonte finalement les différences entre les deux mondes. Filmé à Port Antonio et Stony Hill, en Jamaïque, One Love montre aussi les atouts naturels de la Jamaïque, histoire d’afficher une autre image du pays, pour lesquels trop souvent les films mettent en exergue la violence de certains quartiers.

Pour le réalisateur britannique Rick Elgood, qui a vécu et travaillé en Jamaïque pendant de nombreuses années : « la culture jamaïcaine a beaucoup de potentiel. Nous voulions faire un film qui ne glorifie pas la drogue, les armes ou la violence ».

One Love profite également du talent de personnalités comme Idris Alba dans le rôle d’Aaron (le fiancé jaloux de Serena), de Carl Bradshaw (homme Obeah) et de Vas Blackwood (Scarface, homme de main Selector G). Le scénario a été écrit par Trevor Rhone, d’après l’histoire originale d’Yvonne Deutschman. La bande sonore se compose de classiques de la musique reggae mais aussi de la musique dancehall contemporaine. Au final, le film montre une Jamaïque rarement vue dans la culture contemporaine…

Rediffusion :
Lundi 22 novembre 2010 sur France Ô, 20 h 35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *