Transcaraïbes sur Voyage TV, embarquements prévus les 31 mai et 1er juin

S’étirant sur près de 2 000 km entre les deux Amériques, les Caraïbes sont formées par l’ensemble des Grandes et Petites Antilles. Avant d’être une Europe tropicale, les Caraïbes, point de départ important pour la conquête du Nouveau Monde vers le Mexique ou vers le Pérou, étaient les territoires des indiens Taïnos, une société de pêcheurs cueilleurs qui ont été exterminés par les colons espagnols à leur arrivée au XVe siècle. Croisant les routes des conquistadores, des corsaires ou des bateaux négriers, le documentaire tente de retrouver le sillage des indiens Taïnos. Il part à la recherche d’une route maritime légendaire, la transcaraïbes.

Première partie lundi 31 mai à 9 h 30 : La Transcaraïbes (1/2), de Miami à Pointe-à-Pitre

Depuis Miami, port Everglades, nous mettons cap au sud, à la découverte des Grandes Antilles. Évitant Cuba pour des raisons politiques, le paquebot américain MSC Opera rejoint la République Dominicaine à Saint-Domingue. Laissant ce qui fut un ancien grand comptoir espagnol, nous faisons route vers San Juan de Porto Rico puis Saint-Martin. Alors que la partie hollandaise de l’île connaît des problèmes de tourisme de masse, la partie française s’est spécialisée dans le tourisme haut-de-gamme et la location de yachts de luxe. Puis laissant le MSC Opera pour monter à bord du Star clippers, nous continuons la route Transcaraïbes, en direction de Nevis, à Charlestown. Puis direction Les Saintes, au sud de la Guadeloupe, une île marquée par la culture bretonne.

Seconde partie mardi 1er juin à 9 h 30 : La Transcaraïbes (2/2) : de Pointe-à-Pitre à Trinidad

Comparé à la paisible Deshaies, Pointe-à-Pitre est devenu un port important, point de départ des bateaux et catamarans de croisière pour Les Saintes, Marie-Galante ou La Désirade. Après avoir connu un bout de l’histoire et des traditions guadeloupéennes, le Star clippers part pour la Martinique, après une brève escale, pour assister à une course de yoles et visiter la distillerie de canne à sucre, direction Kingstown à Saint-Vincent. Cette île des Grenadines résume à elle seule toute l’histoire des Petites Antilles : l’arrivée de Christophe Colomb, la résistance des indiens Caraïbes, les occupations françaises et anglaises, les esclaves venus d’Afrique pour travailler la canne à sucre. Aujourd’hui, Saint-Vincent est un haut lieu de la plaisance. D’île en île, nous découvrons en catamaran, les Tobago Cays, Union Island, puis nous regagnons la Grenade en goëlette, en passant par l’île de Carriacou. Après avoir exploré l’île volcanique et ses forêts tropicales, nous regagnons le port pour mettre le cap sur Trinidad, aux portes de l’Amérique du Sud. Elle n’a pas besoin comme ses sœurs des Caraïbes du tourisme pour vivre car elle possède d’importants gisements d’asphalte et de pétrole. Le programme se termine sur un groupe de stillband, l’instrument traditionnel de Trinidad.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *