Le mois du doc se poursuit jusqu’au 30 novembre 2011, notamment en Guadeloupe et Martinique

Le mois du doc
Le mois du doc

Le Mois du doc, ou mois du documentaire, suit son cours jusqu’au 30 novembre 2011. La 12e édition de cet événement voit se succéder durant quatre semaines près de 3000 projections dans plus de 1 200 lieux répartis dans plus de 50 pays, dont bien entendu la France métropolitaine mais aussi la Guadeloupe et la Martinique.

En marge des nombreuses projections sont organisées des conférences, des rencontres avec les réalisateurs, des animations ou encore des expositions dans le cadre d’un mois du documentaire qui non seulement peut être accueilli dans les salles de cinéma mais aussi dans des lieux très divers comme les hôpitaux, les prisons et autres structures consacrées à la culture ou à la jeunesse. Ce mois offre ainsi l’occasion de mettre en avant le travail de jeunes réalisateurs et de découvrir des films inédits.

L’actualité trouve une place évidente dans le mois du film documentaire avec la thématique du Printemps arabe, avec par exemple le film de Stefano Savona, Tahrir, place de la libération, qui a marqué son ouverture. Mais la diversité des thématiques abordées confirme la place essentielle du cinéma documentaire dans le paysage cinématographique, gage de participation active des réalisateurs à ce mode d’expression, qui permet de mettre en images des réalités qui ne sont pas toujours abordées au quotidien.

En Guadeloupe, notamment, quinze films sont programmés autour des thèmes du travail, de l’alimentation, des femmes, du bonheur ou encore de la mer. « Le bonheur est recherché par tous les moyens, là, maintenant… clés en main, sans efforts. Dans la course effrénée vers le bonheur, nous voyons bien pourtant que quelque chose ne va pas : les insécurités sociales et personnelles grandissent : dépressions et anxiété augmentent. Précarité et chômage sont grandissants… Tous parlent de Bonheur mais comme disait Aragon qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes. Ainsi le même questionnement perdure : le bonheur est-il une affaire culturelle déterminée par l’environnement ou plutôt une affaire personnelle ? Un leurre ou une quête permanente vers quelque chose que l’on ne peut jamais atteindre ? »

En région parisienne, on retrouve parmi les centaines de projections le film de Frédérique Menant, Kreol, ou encore celui d’Hélène Lee, Le Premier Rasta, un film hommage à « Leonard Percival Howell, Le Premier Rasta, dont le discours révolutionnaire, politique et social résonne avec les mouvements altermondialistes d’aujourd’hui ».

Principaux films programmés en Guadeloupe (Baie Mahault, Abymes, Le Gosier, Goyave, Le Moule, etc.) pour lesquels plus d’informations sur les jours et lieux de projections sont disponibles sur moisdudoc.com :
10 novembre : Hors cadre (Daniel Milhaud)
10, 17, 24 et 29 novembre : Jean-Michel Basquiat : the radiant child
10, 22, 25 et 28 novembre : Nora
17, 25, 29 novembre : Alamar
8, 17 et 18 novembre : Rencontre avec les enfants du maïs, Paroles d’ados, regards d’ailleurs
10 et 22 novembre : Mario el Nino de la tambora, Una nina, una escuela
10 novembre : Rara !, Tootie’s last suit
12 novembre : Popular !
15, 17, 18 et 24 novembre : Free Swim
19 et 24 novembre : Les branleurs de La Havane
10 et 26 novembre : Cuba, l’art de l’attente
18 et 26 novembre :  When the drum is beating
10, 17, 19, 22, 23, 24, 29 : Madagascar, carnet de voyage
19, 24, 29 : Mammy water
15, 18, 19, 22, 23, 24, 29 : Plastic and Glass
10 et 19 novembre : Super mémés
12 novembre : Nou Yorkers
14, 15 et 17 novembre : A ciel ouvert
18  novembre : The other side of the water
8, 16, 25 et 26 : Les yeux fermés
8 et 15 novembre : La Mort de Danton
8 novembre : Une vie de cirque
17 et 22 novembre : Saint-Camille, les irréductibles
7, 27 et 29 novembre : Les sentiers de l’utopie
8 et 9 novembre : Indochine sur les traces d’une mère
19 novembre : Fire in Babylone
19 novembre : Les fragments du fleuve
19 novembre : Les mennonites de Belize
19 novembre : Let each one go where he may
10, 19, 24 et 28 novembre : Watch me
18 novembre : La grande amoureuse
19, 21, 22 et 23 : Devant le mur
19 novembre : Gigi Monica et Bianca
19, 22 et 23 novembre : Mon petit frère de la lune
21 novembre : Cuchillo de palo
15 et 22 novembre : Arte negra, aux sources de la capoeira
22 novembre : Boul Fallé, la voie de la lutte
25 novembre : Pina
26 novembre : Debtocracy
28 novembre : La liste des courses
29 novembre : Une semaine à Parajuru
30 novembre : Michel Petrucciani
22 novembre : Welcome to paradise
8 novembre : Dans les yeux d’Elsa
8 novembre : Pour une terre d’avenir
15, 18 et 24 novembre : Harlem, l’espoir des noirs

Et en Martinique…
11, 17, 26 et 30 novembre : Demain commence aujourd’hui
12 novembre : Akayouman (films caraïbes entre passé et futur)
8 et 13 novembre : Folie ordinaire d’une fille de Cham
9 et 25 novembre : Zétwal (rétrospective, Gilles Elie-dit-Cosaque)
10 et 12 novembre : Indochine, sur les traces d’une mère (fenêtre sur le mois du film documentaire de Guadeloupe)
28 novembre : Ma grena’ et moi (rétrospective, Gilles Elie-dit-Cosaque)
30 novembre : Outre mer outre tombe (rétrospective, Gilles Elie-dit-Cosaque)
15 novembre : Trénelle Citron, Ninety Perrinon Street (films caraïbes entre passé et futur)
17 novembre : Ceausescu, la folie du pouvoir (Déclinaison de folies)
29 novembre : Mères Courage (Déclinaison de folies)
25 novembre : La liste des courses (rétrospective, Gilles Elie-dit-Cosaque)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *