Octobre : le « Mois Kréyol »

Pour la deuxième année consécutive, la compagnie Difé Kako organise le festival le Mois Kréyol, événement qui s’inscrit dans le prolongement de la journée internationale de la langue et de la culture créoles, une journée régulièrement célébrée le 28 octobre depuis 1983. Le rendez-vous dans sa version parisienne fixe plusieurs rendez-vous importants du 9 au 13 octobre 2018.

La journée internationale de la langue et de la culture créoles, historiquement fixée au 28 octobre, prend en Île-de-France la forme d’un festival déroulant une large programmation artistique, mais également des « tables rondes scientifiques », comme la rencontre qui se tiendra le 12 octobre à l’Assemblée Nationale sur le thème des « Cultures créolisées et métissées ». Du 9 au 13 octobre, plusieurs occasions permettront de fêter ou de s’intéresser à la langue et à la culture créoles. Au-delà de la semaine qui concentrera le gros des manifestations, plusieurs dates sont à retenir et s’échelonneront jusqu’à la fin du mois d’octobre 2018.

Cet événement est placé sous le parrainage de plusieurs personnalités : George Pau-Langevin, la député de la 15e circonscription de Paris ; José Montalvo, chorégraphe ; et Corinne Mencé Caster, professeure des universités, linguiste et romancière parraineront l’édition 2018 qui aura pour thèmes « La fin des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale » et « Les 170 ans de l’abolition de l’esclavage ». Théâtre, danse ou encore expositions comptent au nombre des nombreux rendez-vous inscrits à l’agenda pour le Mois Kréyol.

Les 7 Parnassiens accueillera l’ouverture de l’événement le lundi 9 octobre 2018, poursuivant par la même occasion la semaine du film de la Caraïbe et des outre-mer. Pour l’occasion, la salle parisienne programmera en avant-première le film de Julie Mauduy et Thierry Trésor, Petites Antilles-Cœur battant. Une projection précédée de la diffusion d’un autre documentaire titré Chantal Loïal et la créolisation.

Petites Antilles-Cœur battant, le film documentaire en ouverture du festival
Amérindiens, colons européens, esclaves africains, commerçants pakistanais et chinois… Au cours des siècles, le peuple multicolore des Petites Antilles s’est nourri des apports successifs de populations. Et la culture créole s’est constituée progressivement. Mais l’identité commune de ceux qui vivent aux Antilles a aussi fort à faire avec la nature. Nature bienveillante ou menaçante, tous doivent composer avec elle.
Afin de comprendre le cœur battant de ces îles des Caraïbes, nous sillonnons l’archipel en relatant son histoire dense, intense, jalonnée de ruptures et de combats.

Rencontres et expressions autour des langues et cultures créoles
Vendredi 12 octobre – 8 h 30 / Assemblée Nationale, Salle Colbert (Paris)
Cultures métissées et créolisées – L’archipel France et les cultures afro-descendantes, enjeux et représentativité (sur inscription)

Lundi 15 octobre 2018 – 18 h / Auditorium de l’hôtel de ville de la mairie de Paris
Les langues, on le sait, à la fois reflètent et participent de la construction identitaire des individus. Dès lors, quand langues créoles et langue française se partagent un espace sociétal de parole, comment se définissent, se négocient, se (re)configurent les identités et les sentiments d’appartenance ? Aujourd’hui, comment définir la « créolité », de surcroît dans un monde qu’on dit globalisé ?
Avec :
– Igo Drané, CCBH (collectif pour le créole au bac dans l’hexagone)
– Daniel Véronique, sociolinguiste (Université Aix Marseille)
– Xavier North, inspecteur général honoraire des affaires culturelles
– Corinne Mencé–Caster, ancienne présidente de l’Université des Antilles / Docteure en sciences du Langage / spécialiste des langues, contacts de langue et traduction dans la Caraïbe
– Ludwig Ralph, professeur de linguistique romane/ philologie Romane / Linguistique Romane – Département des Langues Romanes / Université de Halle (Allemagne)
Modération : Sylvie Wharton.

Dimanche 21 octobre 2018, à partir de 14 h 30 / Bourse du Travail à Massy
Créoles et paroles / Dikté, JédiMo et Bokantaj (sur réservation)
Le temps d’une journée, les créoles s’invitent à Massy sous toutes leurs formes : dikté, jédimo et bokantaj sont au programme.

Jeudi 25 octobre 2018, 18 h
Alors que le plurilinguisme est promu par les instances européennes, et que le rôle des langues de première socialisation est désormais mis en avant dans la réussite scolaire, les compétences linguistiques des élèves créolophones sont-elles identifiées ? Valorisées ?
Avec :
Igo Drané
Michel Launey, professeur de linguistique
Elsa Bezault, chargée de projets à l’association D’une langue à l’autre
Modération : Gaïd Evenou

Mercredi 31 octobre
Rythmes d’outre-mer / FGO Barbara, Paris 18e
Yann Cléry et 7son@to invitent au Bal Eko D Z’Il lyannaj Difé Kako
En partenariat avec le festival Villes des Musiques du Monde – Cap sur les Îles
Le temps d’une soirée, les rythmes des tambours ka de 7son@to de la Guadeloupe croisent ceux de la musique guyanaise de Yann Cléry, dans des interprétations contemporaines et modernes des traditions. Il ne reste plus après cela qu’à se laisser porter par le grand bal caribéen animé par Eko D Z’Il et les danses participatives proposées par la Cie Difé Kako !
18 h : table ronde – L’engagement associatif dans les milieux culturels
20 h : Yann Cléry, musique traditionnelle, jazz – hip hop
22 h : 7son@to, Gwoka indèstwas
23 h : Bal afro-caribéen, Eko D z’il lyannaj Difé Kako
Eko D Z’Il et Difé Kako offrent un grand bal caribéen aux ambiances mêlées de biguine, mazurka, tumblak et meringué. Dans cette ambiance conviviale et festive aux airs de bal populaire, la Cie Difé Kako mène la danse et invite chacun à y prendre part.
Tarifs et réservation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *