26e édition du Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde

Le 26e édition du Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde se déroulera du 20 au samedi 23 janvier 2016 en Guadeloupe.

Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde
Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde

Cette semaine marquera la 26e édition du Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde. L’édition 2015 du prix, placé sous la direction d’Édouard Glissant lors de sa création en 1990, se déroule en Guadeloupe durant quatre jours. Au terme d’une série de rencontres autour de la littérature et de la poésie de la Caraïbe, le jury distinguera l’un des 13 ouvrages retenus dans la sélection finale pour 2015.

C’est le vendredi 22 janvier 2016 qu’aura lieu la soirée de cérémonie de remise du prix au Memorial ACTe par l’écrivain guadeloupéen et président du jury Ernest Pépin.

Le programme du 26e Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde
Mercredi 20 janvier
14 h- 17 h : « État des lieux de la littérature caribéenne contemporaine francophone », table-ronde à l’Université des Antilles
Jeudi 21 janvier
10 h – 12 h : Rencontre avec les élèves du Lycée Carnot, Pointe-à-Pitre. Visite des membres du jury suivie d’une rencontre-débat autour de la poésie
18 h : Soirée littéraire et poétique à « La Souvenance », Goyave (sur invitation). Simone Schwartz-Bart accueillera les membres du jury. Lectures de textes de La terre le feu l’eau et les vents. Une anthologie de la poésie du Tout-monde par la comédienne Esther Myrtil et Christophe Cherki (mise en scène), accompagnement par Joby Julienne, maître Ka.
Vendredi 22 janvier
10 h – 12 h – Rencontre avec les élèves du Lycée Gerville-Réache de Basse-Terre.
10 h : Accueil des membres du jury et parcours à travers des performances et des mises en voix de différents textes des auteurs présents. Accompagnement par Joby Julienne, maitre Ka. Rencontre animée par M. Cherki, M. Bedminster, M. Lebon et Mme Heisel pour le lycée et autres enseignants et encadrants volontaires.
10 h 20 – 11 h 30 : Projection d’un film documentaire sur Édouard Glissant présenté par Philip Judith-Gozlin (producteur), suivie d’un débat entre les auteurs, les enseignants et les élèves.
18 h – Projection de Poétique du Divers – Édouard Glissant un film de Guillaume Robillard, produit par Philip Judith-Gozlin (Golda Production 2015), au Mémorial ACTe
Ce documentaire est un « voyage » dans les paysages de la pensée d’Édouard Glissant qui s’adresse à nous avec la complicité d’héritiers de sa « parole » : les écrivains Patrick Chamoiseau, Maryse Condé, Ernest Pépin, le journaliste et essayiste Edwy Plénel, le footballeur Lilian Thuram, des universitaires du Canada, de New York, du Maghreb… Accompagnés d’un conteur créole et de la mystérieuse Mycéa, personnage-fétiche d’Édouard Glissant, nous sommes invités, en quête de ses paroles, à une errance dans les paysages antillais et du Tout-Monde…
Soirée de cérémonie de remise du prix au Memorial ACTe
19 h – 19 h 45 : Remise du Prix par Ernest Pépin et les membres du jury, en présence du président de la région Guadeloupe, du président du Mémorial ACTe, des artistes et écrivains invités durant la semaine du Prix Carbet.
19 h 45 – 20 h 30 : « Les voix du Ka », soirée musicale et poétique
Lectures de textes poétiques, chants et musique d’Eugène Mona (« Tambou seryé »), danses et lectures par les élèves du Lycée Gerville Réache, musique de Joby Julienne, maître Ka, création par Christophe Cherki et Esther Myrtil.

La sélection finale 2015
– Conceicão Evaristo, L’histoire de Poncia (traduit du brésilien par Paula Anacaona et Patrick Louis, Éditions Anacaona, 2015)
– Julien Delmaire, Bogolan (Éditions Le temps des cerises, 2015)
– Miguel Bonnefoy, Le Voyage d’Octavio (Rivages/Vénézuela)
– Gerty Dambury, Le rêve de William Alexander Brown (Les éditions du Manguier/Guadeloupe)
– Laurent Gaudé, Danser les Ombres (Actes Sud/France)
– Viktor Lazlo, Les tremblements essentiels (Albin Michel/Martinique)
– James Noël, Cheval de Feu (Ed. Le temps des Cerises/Haïti)
– Emmelie Prophète, Le bout du monde est une fenêtre (Mémoires d’encrier/Haiti)
– Fréderic Régent, Bruno Maillard, Gilda Gonfier, Libres et sans fers (Paroles d’esclaves, Fayard/Martinique, Réunion, Guadeloupe)
– Rodney Saint-Eloi, Je suis la fille du baobab brûlé (Mémoires d’Encrier/Haiti)
– Raimundo Carrero, Ombre sévère (Éditions Anacaona, 2015)
– Kettly Mars, Je suis vivant (Mercure de France, 2015)
– Ronald C. Paul, Les enfants des cyclones (Ed. Le Soupirail, 2015/Haïti)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *