Festival des Outre-Mers à Paris à partir du 11 octobre 2013

Le Festival des Outre-Mers revient pour la troisième fois et se déroulera à Paris du 11 au 20 octobre 2013.

Olivier Mellano et Arm
Olivier Mellano et Arm

Cinéma, littérature et musique constitueront les principales composantes de cet événement initié en 2011 par l’association Long cours et qui se propose de promouvoir les arts et les cultures des territoires français et européens d’outre-mer. C’est surtout une invitation à approcher d’autres réalités culturelles et « permettre à chacun de mieux connaître les arts et les cultures de territoires français géographiquement éloignés de l’Hexagone, situés dans des aires culturelles nettement différenciées », comme le souhaite Gérard Lamoureux, délégué général du festival.

Comme pour les éditions précédentes, la littérature reste le pivot du festival. Côté musique, on retiendra la manifestation inédite à la Maison de la Poésie à Paris, proposant, après une rencontre-débat, « Césaire en musique autour de l’essentiel : Cahier du retour au pays natal ». La rencontre Amériques noires, du 18 octobre 2013 à l’Odéon Théâtre de l’Europe, compte également au nombre des principaux rendez-vous. La condition de la femme antillaise avec Gisèle Pineau, l’évocation de Césaire en politique à travers ses écrits avec René Hénane, auteur de plusieurs études sur l’œuvre du poète martiniquais (également auteur de plusieurs articles sur le même sujet sur Mondes francophones), seront autant de façons d’aborder « les réalités des Outre-Mers dans toute leur complexité, loin des clichés toujours vivaces de l’exotisme et du folklore, des rivages paradisiaques ou de l’enfer vert ».

Vendredi 11 octobre 2013, 18h
Rencontre avec Gisèle Pineau : De l’autre côté de la mer
… Depuis son premier roman, La Grande drive des esprits (Serpent à Plumes,1993), Gisèle Pineau a su imposer son style et son regard sur la condition des femmes antillaises, dont elle dit la souffrance, les violences et les espoirs secrets. Son dernier livre, Cent vies et des poussières, est paru en 2012 au Mercure de France.

Pas, Jean-François Manicom
Pas, Jean-François Manicom

Samedi 12 octobre, 18 h
Cap sur les Antilles, avec Gisèle Pineau
Soirée consacrée à l’oeuvre romanesque de Gisèle Pineau, romancière guadeloupéenne, en compagnie de l’auteur en dialogue avec l’écrivain Jacques-François Piquet.

Dimanche 13 octobre 2013, 17 h, à la Maison de la Poésie de Paris
Césaire en politique… avec René Hénane, essayiste, Christian Tortel, journaliste, et Charles Gonzalès, comédien
Césaire en musique, par Olivier Mellano et Arm, Cahier d’un retour au pays natal
Le musicien Olivier Mellano et le rappeur Arm feront entendre Césaire en musique. Les deux artistes collaborent depuis une dizaine d’années, principalement au sein du groupe Psykick Lyrikah, mais également autour de projets comme le Richard III de Shakespeare ou le poème Herem d’André Markowicz. Ne dirigeant leurs pas que vers ce qui leur semble essentiel, ils décident aujourd’hui de convoquer à nouveau le bouillonnement et l’incandescence du manifeste poétique qu’est le Cahier du retour au pays natal d’Aimé Césaire.

Jeudi 17 octobre 2013, à 18h 30 (Fondation Calouste Gulbenkian, Paris)
Signé Douglas, la correspondance de Saint-John Perse et Calouste Gulbenkian…

Vendredi 18 octobre, 18 h
Amériques noires, une rencontre-débat avec Pap Ndiaye et Jean-François Niort, Odéon Théâtre de l’Europe (Paris)
Des Antilles françaises au XVIIe siècle à Chicago aujourd’hui, deux historiens décrivent la condition noire et les questions qu’elle soulève.L’Histoire de Chicago d’Andrew Diamond et Pap Ndiaye (Fayard, 2013) retrace quant à elle l’histoire d’une ville américaine exceptionnelle. Longtemps capitale manufacturière du pays, incarnation de la modernité urbaine triomphante, elle fut aussi la capitale de l’Amérique noire au milieu du XXe siècle…

Dimanche 20 octobre 2013, à la Le 20 octobre 2013 à la Maison du Portugal
15 h – Les Açores de Madredeus, un documentaire de Rob Rombout : « Madredeus, c’est une voix, deux guitares, un violoncelle, un accordéon et un clavier. C’est aussi une musique qui mêle la nostalgie à l’amour, la révolte à l’attente. Dans les chansons, chaque mot correspond à une atmosphère musicale particulière ».

16 h – Pas (mention spéciale du jury FEMI 2012), documentaire de Jean-François Manicom
Pas est un road movie guadeloupéen questionnant notre usage de la ville.
Que peut être une ville caribéenne ? Comment l’identifier ? Comment en parler ? Ce sont les questions posées à travers l’expérience et la sensibilité d’auteurs et d’artistes aussi différents que Laurent Farrugia le philosophe, Raymonde Pater-Torin la danseuse et chorégraphe, Sanmyel le plasticien. Isabelle Kancel la comédienne metteur en scène, Marc Jalet l’architecte en chef de la rénovation urbaine de Pointe-à-Pitre, Karine Gabon la plasticienne, Emmanuel Briant le paysagiste, Nicolas Rey le sociologue, Nicolas Teboul l’urbaniste et Antoine Nabajoth le peintre.

Pas est le fruit d’une écriture à plusieurs voix, à plusieurs tons. A travers les soubresauts que nous impose notre histoire particulière, comment comprendre, comment décoder les liens subtils et complexes qui lient les Caribéens aux villes qu’ils construisent….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *