Sortie du clip « Limiè » de Corinne Pierre-Fanfan le vendredi 1er février

Corinne Pierre-Fanfan, originaire à la fois de Guadeloupe et de Martinique, aborde dans ses chansons des thèmes très divers et s’exprime indifféremment en français, créole ou anglais. Son nouveau clip Limiè sera visible dès le 1er février notamment sur Youtube.

Corinne Pierre Fanfan
Corinne Pierre Fanfan

Tous ceux qui ont déjà été conquis par le titre Ou fò de la jeune auteure compositrice et interprète trouveront là une nouvelle occasion de s’immerger dans un espace très ouvert de l’artiste. Sa musique est aux confluences de plusieurs rythmes et fait, dans le même temps, le lien entre sonorités actuelles et sons puisés dans la tradition.

Chanteuse, compositrice et auteure, elle situe sa musique à la rencontre des musiques car son univers fait écho au « Tout-Monde » qu’évoque Edouard Glissant. Ses compositions participent d’une pensée en mouvement, toujours et volontiers recommencée, une pensée dont l’expression embrasse jusqu’aux formes qu’elle emprunte et réinvente à la fois, et qui fait de l’imaginaire un trait d’union entre la poétique et l’esthétique sonore, entre vie réelle et vie mystique, entre sa musique réinventée et celle qui résonne du vivant. Les influences de Corinne Pierre-Fanfan sont nombreuses. Ses chansons sont en créole, en français et en anglais, son proposition est singulière et au carrefour des musiques tintées de percussions. Du créole, elle fait la matrice première du fondement de ses paroles. La langue créole est mystère et ouverture mêlés. La dimension sacrée de la langue et sa puissance métaphorique tissent sa musique, son chant. Inspirée du croisement entre traditions et contemporanéité, façonnée par un parcours fait de rencontres et de valeurs métissées, porteuse de toutes ces énergies en marche, la démarche artistique de Corinne Pierre-Fanfan est avant tout celle de la Rencontre, l’ouverture à l’autre. Sa voix se saisit de l’espace, l’orchestration est épurée, elle va au cœur des mots, au souffle des sons. L’émotion se crée dans des rythmiques inattendues : bazoomba, guembri, flûte, kora… Elle offre un voyage, une traversée, de frontière en frontière les percussions se mêlent et se démêlent. A travers sa musique elle veut porter une parole de force et de courage. Un cri chanté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *