Un Dakar-Kingston guidé par Youssou N’Dour

Enregistré dans les studios Tuff Gong en Jamaïque, Dakar-Kingston, le 26e album de Youssou N’Dour, est une authentique et agréable balade à travers la musique de Bob Marley. Treize titres, dont le premier Marley consacré à l’une de ses idoles, comme autant d’invitations pleines de très bonne surprises, impossibles à refuser.

Les plus chanceux ont pu assister à son concert du mardi 23 à l’Olympia de Paris. Les autres devront attendre le 19 juin et le 10e anniversaire du Grand bal africain à Paris-Bercy pour découvrir sur scène un album totalement couleur reggae enregistré sur les terres de Bob et avec les proches. Ce 26e album d’un genre tout à fait nouveau pour les fans est un choix presque logique selon l’artiste sénégalais. Invité des 5 dernières minutes sur France 2, il a précisé avoir « grandi avec le reggae comme beaucoup d’africains« , expliquant son amour pour cette musique et pour celui qui l’incarnait le mieux, Bob Marley. « Je respecte la philosophie même si je ne l’incarne pas » explique-t-il en insistant notamment sur le discours prôné par l’ambassadeur du reggae sur l’unité africaine.

C’est donc logiquement qu’il met en œuvre Dakar-Kingston quand il décide de rendre hommage à certains grands artistes. Et là démarre une aventure, qu’il décrit avec le sourire, entre lui et les proches de Bob Marley, dont Tyrone Downie, ancien clavier et musicien de Bob Marley. Reste à imaginer Youssou N’Dour, ses musiciens et ses choristes dans le mythique studio du maître avec l’ex Wailers pour guide.

Lors de son passage télé, il est revenu sur l’ambiance qui régnait dans les studios, l’omniprésence du défunt Bob Marley, les anecdotes qui sans cesse reviennent, les objets exposés qui déjà étaient là à l’époque et ça suffit pour imaginer le meilleur. L’écoute de l’album le confirme. Mais cet album hommage est aussi résolument moderne au vu des featuring avec Mutabaruka (pour le titre Marley), avec Patrice (pour Joker), Ayo (pour Africa Dream Again) et Morgan Heritage (Don’t Walk Away).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *