6e Rencontres de Danses Métisses, à partir du 23 novembre 2010 en Guyane

Lespri kò © Patrick Servius

La 6e édition des Rencontres de Danses Métisses se déroulera du 23 novembre au 5 décembre 2010 en Guyane. Ce rendez-vous devenu traditionnel pour les amoureux de danse contemporaine a été initiée en 2000 par la chorégraphe Norma Claire à la Cartoucherie de Vincennes et prend racine en Guyane depuis 2001.

Le Brésil et le Surinam seront de la fête comme lors de l’édition 2009 et des compagnies et danseurs de Croatie, de Martinique, de France et de Cuba viendront se joindre à eux et aux troupes de danse de Guyane pour des rencontres placées sous le thème « de la danse contemporaine à la danse traditionnelle en passant par le hip hop ». L’événement artistique prendra place dans les viles de Cayenne, Matoury, Awala-Yalimapo et Rémire-Montjoly. La programmation prévoit de nombreux spectacles mais également des stages animés par les danseurs issus des différentes compagnies. Au menu : hip-hop, danse contemporaine ou traditionnelle. Parmi les temps forts de ces rencontres, un grand bal au Fort Diamant le samedi 27 novembre 2010.

Ces nouvelles rencontres s’inscrivent dans une actualité très riche pour la compagnie Norma Claire qui, en dehors des stages de danse à Paris, en province ou en Italie, occupe le devant de la scène avec deux créations à l’affiche jusqu’en 2011 : Together Vite !! et Mêlés. Cette dernière, dans laquelle évoluent Nelson Ewande, Mustapha Lelouh et Cintia Golitin, devrait être présentée en Guyane lors des rencontres métissées. Le projet, présenté cette année en région parisienne et en Corse, entre dans la dynamique des projets menés par cette compagnie qui sont toujours en relation avec les notions de brassage des cultures. « La thématique choisie par Norma Claire pour la résidence, Du métissage à la créolisation, est le reflet du message d’universalité contenu dans les créations, collaborations, actions culturelles et artistiques menées par la chorégraphe depuis la création de sa compagnie en 1992. Elle s’inspire des idées de l’écrivain Édouard Glissant. Une création en danse hip hop avec des jeunes danseurs professionnels d’Ivry-sur-Seine et de Cayenne qui apporteront des réflexions sur la négritude et la créolité, à partir de textes d’Édouard Glissant, d’Aimé Césaire et de Léon- Gontran Damas. La pièce traite de la rumeur de la mémoire qui charrie souffrances et vertiges et glisse sur les métissages issus des maîtres et des esclaves. Sur scène, trois danseurs (originaires du Brésil, de Guyane et de France), un slammeur (France) et un vidéaste (Guyane). »

Ces rencontres verront la participation de plusieurs compagnies d’envergure comme la compagnie Le rêve de la soie (créée en 2000 par Patrick Servius, Miguel Nosibor et Patricia Guannel) de Martinique qui présentera Lespri Kò le vendredi 3 novembre (voir programme détaillé en bas de page). Une pièce chorégraphique à laquelle la danseuse Patricia Guannel prête son énergie.

La compagnie Sylvain Groud présentera L’oubli. La compagnie, après avoir créé plusieurs pièces et été lauréate du concours International de Paris en 1995, compte seize créations dont celle qui sera présentée en Guyane le 3 novembre à l’ENcre de Cayenne. Déja remarquée lors de précédentes prestations, cette création propose « un duo qui se débat, exprime l’oubli de soi au travers des corps. Ces corps détachés offrent un état de transparence, proposent une liberté d’interprétation au spectateur témoin, récepteur de la tension physique. Un état de corps au service d’un état d’esprit. La sobriété et la simplicité de la chorégraphie sont responsables de l’émotion créée. « L’oubli » propose des chemins que les danseurs acharnés empruntent farouchement. Il ne reste que notre propre histoire, avec le choix d’en ordonner le déroulement afin de ne pas en perdre la trace ».

DanzAbierta fera le déplacement de Cuba avec sa pièce MalSon, chorégraphiée par Susana Pous. La compagnie Danzabierta devrait clôturer ces 6e Rencontres de Danses Métisses avec cette pièce qui évoque la vie cubaine programmée lors de la Biennale de Danses Caraïbes en mars 2010 à la Havane. … « MalSon dresse un état des lieux des rapports humains à travers le prisme du couple d’abord, puis des relations sociales en se servant uniquement de la danse comme support ».

Programmation
Vendredi 26 novembre à 20, salle polyvalente d’Awala-Yalimapo
– Danse amérindienne et contemporaine, Yuwae, de Guyane
– Rastros hibridos, Indios.com, du Brésil

Samedi 27 novembre au Fort Diamant, 21 h
– Aquiles Holladay, du Surinam
– Yvette le Goff, de Guyane

– Abel Merenguer, de Cuba

Samedi 27 novembre au Fort Diamant, 22h à 01 h 30
– Grand Bal pour tous avec Anoukila

Jeudi 2 décembre, au Jardin Botanique, 20 h
– Cinéma en plein air – West Side Story, de Robert Wise et Jérôme Robbins (1960 – Grand film culte de danse et musique…)

Vendredi 3 décembre, à l’EnCRe, à 20 h
– Danse amérindienne et contemporaine, Yuwae d’Awala Yalimapo et la Cie Indios.com du Brésil
– Entre deux du Trio Maripa et des jeunes du collège de Maripasoula
– Lespri Kò, de la Cie le Rêve de la Soie, de la Martinique
– L’ oubli, de la Cie Sylvain Groud, installée en Normandie

Samedi 4 décembre, à l’EnCRe, à 20 h
– Meu espaço de Jussandra Sobreira Silva, venu du Brésil
– Saturnalia, The ArtLab.sr, du Surinam
– Oroyo Sô, de Julie Adami, Guyane
– Rastros Hibridos, de la Cie Indios.com, du Brésil

Dimanche 5 décembre à l’EnCRe, à 20 h
– Avantages et inconvénients, de Mirando et Rodney, de Kourou
– Vortex, de  Valentina Lacmanovic, de Croatie
– Mêlés, de la Cie Norma claire, de Guyane
– Malson, de la Cie Danzabierta, de Cuba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *