Chantal Loïal et Difé Kako emmènent les danses de l’Afrique noire et des Antilles au Centre national de la danse de Pantin

Bal Konsèr © Patrick Berger
Bal Konsèr © Patrick Berger

Un film, une conférence et enfin un Bal Konsèr : c’est le programme de Chantal Loïal et sa compagnie Difé Kako au centre national de la danse de Pantin les 15 et 16 décembre 2011. Des rendez-vous autour de la chorégraphe guadeloupéenne et de ses créations pour une recréation et réinterprétation des danses de l’Afrique noire et des Antilles. Une nouvelle occasion de découvrir un univers métissé que Chantal Loïal fait vivre et évoluer depuis qu’elle a créé la compagnie en 1994.

Chantal Loïal est à l’origine de nombreuses créations dans lesquelles elle se saisit des diverses dynamiques des danses d’Afrique et des Antilles pour donner vie à des chorégraphies modernes empreintes des métissages que peuvent engendrer ces rencontres entre des rythmes et des gestuelles faits pour se retrouver.

Trois rendez-vous répartis sur deux journées permettront de découvrir non seulement le travail de la compagnie mais aussi une approche très actuelle qui trouve écho auprès du public, avec des créations et des projets pédagogiques que la chorégraphe réussit sans cesse à faire partager. Le dernier rendez-vous, le Bal Konsèr, est l’un de ces moments, qui a depuis sa création convaincu de nombreux publics.

À la Cinémathèque de la danse – Chantal Loïal et la « créolisation », jeudi 15 décembre à 19 h
En partenariat avec la compagnie Difé Kako, la Cinémathèque de la danse propose un focus sur l’itinéraire dansé de Chantal Loïal, directrice artistique de Difé Kako, interprète remarquée chez Montalvo-Hervieu et les Ballets C de la B. À travers l’itinéraire de Chantal Loïal, c’est en filigrane une approche singulière de la danse contemporaine développée par les diasporas africaine et antillaise à Paris et en métropole qui sera abordée…

Une conférence dansée, jeudi 15 décembre 2011 – Recréation et réinterprétation des danses de l’Afrique noire et des Antilles
L’occasion de faire connaissance avec la variété des cultures des départements d’outre-mer et de leur diaspora métropolitaine. Sylvie Chalaye, professeure et directrice de recherche à l’université Paris III, où elle dirige l’Institut de Recherches en Études Théâtrales (IRET) et le laboratoire Scènes francophones et écritures de l’altérité – SeFeA, apportera un éclairage théorique sur le travail de la compagnie, avec des extraits dansés et joués par les interprètes sur le plateau (musique, chant et danse) et des témoignages vidéo.

Invitation au voyage, la conférence dansée donnera à voir et à comprendre les différentes sources d’inspiration de la compagnie, intrinsèquement liées aux parcours de la chorégraphe et de ses interprètes : gestuelles et musiques d’Afrique de l’Ouest (sabar du Sénégal, rythmes malinkés), d’Afrique centrale (notamment du Congo), de Guadeloupe (gwoka) et de Martinique (bélè). Elle facilitera la connaissance de l’identité créole et résolument métissée de la compagnie, faite de l’influence de l’Europe, de l’Afrique et des Antilles –

Bal Konsèr, le vendredi 16 décembre, au Grand studio du CND
Célébrant le métissage et le partage des cultures chorégraphiques et musicales, ce bal s’inspire des répertoires traditionnels caribéens, africains et brésiliens. Un orchestre, composé de musiciens et de danseuses de la compagnie, invite le public à renouer avec l’esprit de la fête au rythme de nombreuses danses : biguine, mazurka, quadrille, cha-cha-cha, salsa, zouk, gwoka…

Des musiciens et des artistes invités, tels que le chanteur lyrique Julien Marine ou le joueur d’harmonica de jazz Yoshito Kyono, apportent une coloration métissée au répertoire. Spectacle participatif, le Bal Konsèr ne se conçoit pas sans l’apport du public. Entraînés, de manière ludique et conviviale, dans l’apprentissage de danses par les artistes de la compagnie, les spectateurs sont invités à devenir les acteurs du bal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *