Fort de Danses Caraïbe du 28 au 31 mars 2012 en Martinique

Chateau rouge © Difé Kako
Chateau rouge © Difé Kako

En 2012, la biennale de danse de la Martinique devient en Fort de Danses Caraïbe et s’ouvrira aujourd’hui 28 mars avec un programme riche des créations de plusieurs pays de la Caraïbe. Martinique, Guadeloupe, Cuba, Haïti et Grenade se retrouvent pour quatre jours qui seront notamment marqués par les prestations des jeunes créateurs de la Martinique et la présence du Ballet National de Marseille pour la première fois aux Antilles.

Cette année, le festival Fort de Danses de Martinique de la scène nationale de Martinique (Cmac), et Danses Caraïbes, programmé précédemment à Cuba par l’Institut français, font conjuguer les talents au sein d’un grand événement : Fort de Danses Caraïbe. Résultats : une programmation ouverte sur la Caraïbe et un gros plan sur la création martiniquaise, mais également un festival qui verra la conjonction de plusieurs talents venus de divers pays autour d’un unique événement. En plus de cette conjonction, Fort de Danses Caraïbe portera cette année un éclairage particulier à la scène hip-hop.

Le Labo Hip-Hop, des rencontres professionnelles, la présence des invités comme le Ballet National de Marseille ou la compagnie Heddy Maalem, mais surtout le Plateau Fort de Danse et celui de Danses Caraïbe seront pour le public l’occasion de belles révélations.

L’Autre bord, Château Rouge, Chocs an Fort de Danse
Les chorégraphes Patrick Servius, Chantal Loial et Christiane Emmanuel composeront le plateau Fort de danses avec trois spectacles qui évoqueront des situations contemporaines qui touchent au quotidien des femmes ou encore simplement à celui des Antilles. Trois rendez-vous variés de danses contemporaines parmi lesquels la nouvelle pièce de Chantal Loial, Château rouge, connu comme « le quartier africain de Paris ». Avec cette création, elle aborde la question de la différence. Sur scène, la compagnie Difé Kako mélange les danseurs et les genres de danses et ainsi, « sur le ton de l’humour, Château-Rouge interroge : sur l’identité de la femme non-blanche et du besoin de s’occidentaliser jusqu’à renier son propre corps ; sur le corps qui se vend le long du boulevard Barbès et de celui qui se délabre sous l’effet de la drogue. Derrière les femmes, des communautés se révèlent. Des communautés qui se débrouillent pour survivre, qui se griment pour faire bonne figure, tout en jouant à cache-cache avec la police. »

Danzabierta © Galimatias
Danzabierta © Galimatias

La compagnie Danzabierta, pour le plateau Danses Caraïbe, à la salle Aimé Césaire
Mercredi 28 mars, la chorégraphe Susana Pous et la compagnie cubaine Danzabierta proposeront un spectacle original de 70 minutes : Show Room. La troupe présentera un « hommage au music-hall et au café-concert. Show Room passe en glissant de l’ombilic des limbes associé aux coulisses et aux changements de costume, à l’énergie sensuelle et colorée d’une revue où se heurtent la peine, la douleur, la jouissance et l’agonie du plaisir« . La scène cubaine sera représentée par d’autres rendez-vous avec notamment Tokonama, le solo d’Isvel Bello, chorégraphe de la compagnie Danza Espiral ; Ni cielo azul ni hierba verde d’Abel Berenguer ; Trafico de lunes para la estupidez cotidiana, un duo de la compagnie Danza del Alma.

Dans le cadre de ce même plateau, le public est invité à découvrir des associations entre danseurs comme celle qui réunit Annabel Guérédrat et Hyacinthe Abdoulaye Tobio, dans Iyam Tara. Une pièce où un « duo qui nourrit des écrits de Nimrod portés par le danseur tchadien Hyacinthe Abdoulaye Tobio et ceux de Frantz Fanon par Annabel Guérédrat, danseuse martiniquaise qui a passé son enfance en Afrique ». Kettly Noël et Je m’appelle Fanta Kaba, Catherine Ca.Dé Dénécy et la compagnie guadeloupéenne Bliss et Unpeubeaucoupalafoliepasdutout, Myriam Soulanges et Mika, heure locale, David Milôme et Hurlant Corps compléteront la programmation du plateau Danses Caraïbe.

Le Ballet National de Marseille et la compagnie Heddy Maalem investiront la salle Aimé Césaire les 30 et 31 mars. Avec le premier, dirigé par Thierry Malandain, il  s’agira de « Variations sur l’amour en trois temps », réunissant « en un même élan l’élégance virtuose du vocabulaire classique (Les Nuits d’été, Thierry Malandain…), sa déconstruction inventive aux agencements contemporains (Pas de deux Herman Schmerman, William Forsythe) et l’articulation entre l’écriture chorégraphique et la partition musicale de John Adams (Tempo Vicino, Lucinda Childs)… »

Heddy Maalem proposera trois pièces parmi lesquelles Je suis les rivières, une pièce pour 25 danseurs rassemblant des adolescents martiniquais. Des jeunes qui pourront également se retrouver lors du Labo hip-hop où ils seront guidés et conseillés par deux professionnels, Xavier Plutus et Hakim Maiche, qui conduiront quatre séances de travail en plein air réservées au danseurs de niveaux intermédiaire et avancé. Pour les professionnels des Alliances Françaises de la zone Caraïbe, de Guadeloupe, de Guyane et de Martinique, le Cmac a programmé une rencontre interrégionale à leur attention. Les artistes de Martinique se rencontreront également à travers le speed-meeting du samedi 31 mars.

Programme du Fort de Danses Caraïbe
Mercredi 28 mars 2012
– 16 h 30/19 h 30 : Labo Hip-Hop / Salle Anca Bertrand
– 20 h/21 h 30 : Ouverture de la biennale avec Show Room, de Susana Pous (compagnie Danzabierta) / Salle Aimé Césaire

Jeudi 29 mars 2012
– 12/15 h : Labo Hip-Hop / Salle Anca Bertrand
– 15 h/16 h : Patrick Servius, avec L’Autre Bord (compagnie Le Rêve de la Soie) / Salle Frantz Fanon
– 16 h 30/18 h
Annabel Guérédrat et Hyacinthe Abdoulaye Tobio, avec Yam Tara (compagnies Artincidence et Jeunes Tréteaux du Tchad) / Salle Frantz Fanon
Isvel Bello Rodriguez, avec Tokonama / Salle Frantz Fanon
– 20 h/22 h
Abel Berenguer, avec Ni cielo azul, ni hierba verde / Salle Aimé Césaire
Kettly Noel, avec Je m’appelle Fanta Kaba / Salle Aimé Césaire

Vendredi 30 mars 2012
– 9 h 30/13 h : rencontre interrégionale de diffusion artistique / Salle La Palabre
– 12 h/15 h : Labo Hip-Hop / Salle Anca Bertrand
– 15 h/16 h : Chantal Loial (compagnie Difé Kako), avec Château Rouge / Salle Frantz Fanon
– 16 h 30/18 h
Nikolay Almeida Kan, avec Trafico de lunes / Salle Frantz Fanon
Catherine Dénécy, avec Un peubeaucoupalafoliepasdutout / Salle Frantz Fanon
20 h/22 h
– Compagnie Heddy Maalemn, avec Un petit moment de faiblesse, Le Soleil d’Alexandre et Je suis les rivières / Salle Aimé Césaire

Samedi 31 mars 2012
– 9 h 30/13 h
Rencontres professionnelles artistes / Salle La Palabre
– 15 h/16 h
Christiane Emmanuel, avec Chocs, (groupe expérimentale de danse contemporaine, compagnie Christiane Emmanuel) / Salle Frantz Fanon
16 h 30/18 h
Myriam Soulange, avec Mika heure locale / Salle Frantz Fanon
David Milôme, pour Hurlant Corps / Salle Frantz Fanon
18 h / 19 h 30
Plateau hip-hop, Nouvelles générations / Salle Anca Bertrand
20 h/22 h : Clôture, Ballet national de Marseille, avec Nuits d’été, Herman Schmerman-Pas de deux et Tempo Vicino / Salle Aimé Césaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *