Gente D’Zona : du reggaeton au New Morning, le 19 janvier 2012

Par david (havana) [CC-BY-SA-3.0 (www.creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
© David (havana)
Le reggaeton de Gente D’Zona, le 19 janvier 2012 au New Morning à Paris.

La recette du reggaeton, c’est un cocktail réussi de ragga et de musiques caribéennes parsemées d’influences hip-hop, sur lequel se posent des paroles chantées en espagnol.
Une recette qui marche depuis 2000, année de la création du groupe depuis laquelle Gente D’Zona (pour « Gens du quartier ») a pris de l’ampleur. Comme dans nombre de formations, l’ensemble de départ a enregistré des changements pour, depuis 2005, poursuivre la conquête des publics avec les voix d’Alexander Delgado, de Jacob Forever (Yosdany) et de Nando Pro (Fernando Otero).

À l’origine, Gente D’Zona, ce sont avant tout des artistes de hip-hop cubains, acquis à la cause du rap, qui au fil des années parviennent à conquérir le public amateur de reggaeton avec un style bien à eux, comme a pu l’expliquer Alexander Delgado : « je suis d’Alamar, Nando est de Santa Fe, nous faisions partie du mouvement hip-hop cubain dès le début. On s’habille comme les rappeurs, mais nous n’avons pas les mêmes rêves. Nos paroles sont plus commerciales. Presque toutes nos chansons sont issues de la rue et de notre expérience personnelle, mais on ne voulait pas que notre musique s’adresse juste à un quartier. Nous voulions traduire nos pensées et ce que nous faisions sur le plan musical pour un public bien plus large, pour tous les Cubains« .

Le groupe connaît actuellement un formidable succès, notamment à Cuba où ses membres sont considérés comme de véritables stars. Fin mélange de reggaeton, de hip-hop et de timba, sa musique a permis au groupe de connaître une ascension fulgurante grâce à ses nombreux tubes (« Pa la gente de mi zona », « Sone », « Yo te ensene », etc.).

Gente D’Zona, ce sont aujourd’hui quatre albums dont le dernier en date, Gente de zona full – 2010, ne se classe pas comme pour d’autres formations à la rubrique trop restreinte de cubbaton mais bien à celle du reggaeton grâce à laquelle leur public ne cesse de s’étendre et qui devrait comme en 2010 enflammer le New Morning.

Gente D’Zona, jeudi 19 janvier 2012 à 20 h 30
New Morning
7 & 9 Rue des Petites Ecuries
75010 Paris
Tarif : 24 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *