Just Wody au festival Jazz sur Seine

Le festival jazz sur Seine se déroule jusqu’au 24 octobre à Paris. Pour l’événement, des musiciens en divers lieux de la capitale font aimer le jazz et donnent l’occasion au public de découvrir des clubs qui le font vivre. Le passage du Martiniquais Just Wody au Baiser salé le 16 octobre fournira l’une de ces occasions.

Just Wody
Just Wody

En chiffres, le festival Jazz sur Seine, c’est : 18 lieux répartis dans Paris et sur l’Île-de-France parmi lesquels le Baiser salé, le Duc des Lombards, le Sunset-Sunside, le Canapé, le Dynamo de Banlieues Bleues, etc. Une manifestation voulue par l’association Paris Jazz Club. Parmi les 115 concerts qui feront ce nouveau festival, des artistes qui brillent depuis plusieurs années ou qui émergent sur la scène jazz avec leur héritage ou leur identité caribéenne.

En dehors des noms confirmés, la programmation réserve des espaces à des talents émergents ou à ceux qui marchent dans les pas des musiciens qui illustrent le mieux le jazz caribéen, comme le bassiste martiniquais Just Wody.

Just Wody au Baiser salé le 16 octobre
Comme pour beaucoup, la musique de Wody naît du foisonnement de ses influences : du « …chant mêlé de voix, tambours et tibwa, accompagné de danses renvoyant à l’Afrique », en passant par « le quadrille des anciens colons », juqu’au bèlè. Imprégné de toutes ces vibrations, il raconte désormais sa version du jazz : « l’histoire d’un bassiste et compositeur qui se souvient du son des tambours de son enfance ». Une histoire commencée il y a quelques années et construite au gré des circonstances. Ainsi, sur scène, il remplira le rôle d’accompagnateur et, sur sa route, il multipliera les rencontres heureuses : Raul Paz, Angelique Kidjo, Tony Allen ou encore ceux qu’il considère comme ses références, Michel Alibo (« son premier modèle ») et Mario Canonge. Et avant de voir aboutir son projet artistique remarqué, Nu Jazz Roots, il y a eu Musical Institute Academy duquel il ressortira diplômé, les tournées dans les clubs, une « première collaboration régulière sera avec Daby Touré », le groupe Kontriband. Puis enfin, en 2012, Nu Jazz Roots, un « album essentiellement instrumental [qui] réunit des musiciens des différents univers (tradition et jazz) , Dédé Saint-Prix, Ralph Thamar, Hubert Colau, Stéphane Chausse, Pierre Alain Goualch,Kali, Yan Negrit, Thierry Vaton, Stephane Edouard, Bago, etc., des motivés qui, tout comme lui, savent l’importance qu’il y a à faire perdurer la tradition à travers un son contemporain qui regarde vers demain ».

La Rue des Lombards, avec son trio de clubs de jazz, que sont le Sunset-Sunside, le Baiser Salé et le Duc des Lombards, fournira un programme fertile. Alain Jean-Marie, Thierry Fanfant, Joachim des Ormeaux, Grégory Privat, Michel Alibo, Mario Canonge, Tony Chasseur, les musiciens établis qui garantissent depuis plusieurs années la qualité et la pluralité de la scène jazz parisienne, feront partie du programme. D’autres, comme Just Wody, qui sera au Baiser salé le 16 octobre 2013 et officiera à la rubrique jazz caribéen du festival Jazz Sur Seine 2013, visent également à assurer cette pluralité à travers leur musique et leur parcours artistique.

Extrait de la programmation et coup d’œil sur les showcases jazz sur seine 2013
Baiser salé
Lundi 14 octobre : Jam Session avec François Constantin
Mardi 15 octobre : Rony Olanor Trio, 19 h 30
Mercredi 16 octobre : Canonge et Zenino, 19 h 30 + Just Wody, 21 h 30
Vendredi 18 octobre : Alain Jean-Marie « Be Bop » Trio, 21 h 30
Mardi 22 octobre : Tony Chasseur et TwAn, 19 h

Sunside
Samedi 19 octobre : Sarah Lazarus Quartet feat Alain Jean-Marie, 21 h 30

Sunset
Jeudi 17 octobre : Joachim des Ormeaux feat. Jonathan Jurion Trio + guests, 20 h 30

Cave du 38 Riv
Mercredi 16 octobre : Eric Barret et Alain Jean-Marie Duo, 21 h 30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *