La 24e édition du festival Africolor débute ce 17 novembre 2012 à Sevran avec Balkouta-Ka et Erik

Créé en 1989 dans la seule ville de Saint-Denis, le festival Africolor est désormais itinérant sur plusieurs départements d’Île-de-France. En 2012, pour sa 24e édition qui débute le samedi 17 novembre à Sevran, il sera présent pour plus de 24 concerts dans plus d’une quinzaine de villes du 93 ainsi qu’à Paris et Bonneuil-sur-Marne (94). Une nouvelle fois, la manifestation présentera sa meilleure sélection d’artistes venus d’Afrique et des Caraïbes.

Africolor
Africolor

Africolor se veut un festival de découvertes destiné à promouvoir les musiques de toutes les Afriques (Afrique, Caraïbes, Océan Indien, Amérique du Sud, Afrique du Nord, Moyen-Orient, Europe) en prenant acte des mutations actuelles, avec une programmation loin d’une simple diffusion de groupes en tournée, qui favorise le croisement des esthétiques musicales et vise le mélange des publics, associatifs, communautaires et franciliens, avec la composante culturelle (en l’occurrence la musique) au cœur de la construction identitaire.

Cette 24e édition débute sur un rythme gwoka à la salle des fêtes de Sevran le 17 novembre à 20 h 30, avec Balkouta-Ka et Erik.
Le groupe Balkouta-Ka réaffirme que la tradition gwo-ka (musique guadeloupéenne de percussion) est bien vivante. Il sait en préserver la force et l’authenticité tout en la rendant moderne. Quant au Guadeloupéen Erik, révélation soul jazz des Caraïbes, il puise sa musique dans la richesse et la subtilité musicale caraïbéenne (gwoka, reggae, musiques traditionnelles guadeloupéennes, etc.).

Une autre soirée emmènera les Caraïbes en Seine-Saint-Denis : le samedi 8 décembre à 20 h, la MC 93 de Bobigny accueillera Follow Jah et Erol Josué.  Créée en février 2001, la bande à pied Follow Jah évolue à Pétion-ville, en périphérie de Port-au-Prince, en Haïti. La bande à pied est une fanfare où la foule vient rejoindre le rang des musiciens dans un cortège qui grossit au fur et à mesure du parcours. Entre Carnaval et Pâques, ou pour les occasions spéciales, des groupes de musiciens prennent ainsi la rue avec de multiples percussions, shakers, trompes caractéristiques, tiges en bambou ou PVC, entraînant derrière eux un défilé de tous âges pour des processions dansées. Une musique faite de lutherie urbaine, de synchrétisme et surtout de rythmes endiablés. Le groupe se produira également gratuitement le 4 décembre de 12 h 30 à 13 h 15 à l’Université Paris 7 et le 5 décembre de 12 h 30 et 13 h 15 à l’Université Paris 13 (Bobigny).
Artiste phare de la soirée, Erol Josué est un artiste haïtien totalement à part. A mi-chemin entre le maître de cérémonie (il fut initié au culte vaudou à l’âge de 17 ans) et le chanteur porté vers la transe, il renouvelle la vie des musiques racines d’Haïti par l’exubérance de sa création artistique. Sa voix profonde et sa danse à la sensualité brûlante sont une exceptionnelle prise de possession de l’espace-temps.

Sachez enfin que la radio FIP, partenaire du festival Africolor, recevra Sébastien Lagrave, son directeur artistique, le lundi 19 novembre à 21 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *