La littérature créole au festival « Livres & Musiques » de Deauville

Le 7 avril 2017, Deauville ouvre son 14e festival Livres & Musiques qui cette année accueille la littérature créole. Pendant les deux journées que durera le festival, plusieurs auteurs et artistes proposeront une plongée dans l’histoire caribéenne, notamment haïtienne avec Louis-Philippe Dalembert et son dernier roman Avant que les ombres s’effacent. Les musiciens du groupe Delgrès apporteront au versant musical du festival avec leur Blues créole.

Deauville vivra aux rythmes des Variations créoles lors de son prochain festival Livres & Musiques, dont l’accès est gratuit. Au programme de ce rendez-vous, 16 grands débats, rencontres littéraires et rendez-vous musicaux, mais également des ateliers, une librairie créole et des activités spécifiques consacrées aux jeunes lecteurs ou musiciens en herbe. Parmi les personnalités présentes : Gisèle Pineau (L’âme prêtée aux oiseaux, éd. Philippe Rey), Leyla McCalla (concert exceptionnel : entre Haïti et La Louisiane), James Noël (La Migration des murs, éd. Galaade) ou encore Makenzy Orcel (L’Ombre animale, éd. Zulma).

Dialogue autour de la créolité en ouverture du festival
Au programme : musique inspirée de la tradition haïtienne, la traversée des mondes créoles, une nouvelle exploration du Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire, une rencontre entre écrivains-musiciens orchestrée par Roland Brival et Bertrand de Robillard, etc.

Leyla McCalla, entre Haïti et La Louisiane
Leyla McCalla, entre Haïti et La Louisiane

Pour ouvrir le festival, Laure Adler proposera un plateau littéraire et musical, invitant auteurs et artistes à dialoguer autour de la créolité. Sur scène, deux auteurs emblématiques de la diversité de la littérature créole : Ananda Devi et James Noël.

Deauville accueillera ensuite sur sa scène la sublime Leyla McCalla. New-Yorkaise originaire d’Haïti, Leyla McCalla est une multi-instrumentiste. Elle joue du violoncelle d’une façon très personnelle pour accompagner des titres folk et est aussi à l’aise pour jouer un blues à la guitare ou une vieille chanson créole au banjo. Un pur moment de grâce !

Découvrez ici le programme détaillé du festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *