Manmail’la en concert à l’Atrium de Fort-de-France, le 30 mai 2010

La formation caribéenne investira l’Atrium de Fort-de-France le dimanche 30 mai pour un spectacle unique, Manmail’ la ka sonjé… Daniel, en hommage à l’œuvre de Daniel Marie-Alphonsine. L’occasion pour le grand orchestre de célébrer le pianiste martiniquais, pilier de la Perfecta, qui a marqué sa génération et l’univers musical de son pays. Les premières notes seront jouées dès 17 h.

Manmail’la est une formation imposante (15 à 20 musiciens selon les prestations) qui se décrit comme « un orchestre qui mêle des musiciens d’origines diverses: France métropolitaine, Antilles, Guyane. Une diversité qui se retrouve d’ailleurs dans son public, ce qui ajoute au caractère festif du spectacle. Ce sont aussi des amis, certains se connaissent depuis très longtemps et cinq d’entre eux sont de la même famille ! Les musiciens sont des amateurs qui conservent intacts le plaisir et la motivation de jouer. Ils apprécient d’apprendre de nouvelles compositions, et prennent le temps de s’en imprégner. Outre ses propres concerts dans les salles parisiennes, Manmail’la a accompagné sous le nom de Kameleons des artistes qui l’ont sollicité comme Angelina Tezanou (« Perle noire » du Cameroun) ou Tony Chasseur. Paco, le chef d’orchestre, a écrit des arrangements pour Dely Mputu, artiste zaïrois, ainsi que pour Tony Chasseur et son spectacle Mizikopéyi (Big Band, vingt et un musiciens dont douze cuivres). »

Manmail’ la ka sonjé… Daniel, également titre du dernier l’album, proposera aux spectateurs de revisiter le monde et l’atmosphère des années de La Perfecta (1978/1982), formation qui a influencée les musiciens. Une réalité vérifiable à l’écoute des dernières créations de Many Paré, qui perpétue une forme de tradition avec « cette musique qui associe des styles rythmiques latino, caribéens, sud-américains, antillais, afro-cubains, à des arrangements occidentaux pour en faire une musique dansante autant qu’une musique d’écoute ».

Manmail’ la ka sonjé… Daniel
Samedi 30 mai, 17 h
Atrium, Fort-de-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *