Mario Canonge au New Morning le mardi 4 octobre 2011

Mario Canonge se produira sur la scène du New Morning le mardi 4 octobre 2011. Ce sera l’occasion pour le public de l’accompagner dans un voyage musical aux inflexions multiples et qui a pour destination le jazz, logiquement empreint de toutes les influences dont il a su s’imprégner. Son dernier album, Mitan, sonne comme l’introspection nécessaire, un bilan avant un nouveau voyage créatif.

Mario Canonge © Marc Chesneau
Mario Canonge © Marc Chesneau

Un nouvel album : Mitan
La sortie de son dernier album, bien accueilli par la critique, a déjà donné lieu à plusieurs concerts avant le New Morning, dans une formule piano/contrebasse/batterie, avec Felipe Cabrera et Lukmil Perez, qui donne l’occasion d’en apprécier pleinement les titres. « Avec ce nouvel album, Mario Canonge nous révèle sa musique à l’état brut -belle et gracieuse, instinctive et puissante-. Lui pour qui la musique est non seulement une réflexion sur ses racines, ses appartenances et les influences multiples qui ont forgé son identité, mais aussi une sorte d’état de grâce doublé d’un instrument de communication. Depuis plus de 20 ans, Mario Canonge explore les ressources de sa culture native (celle de la Martinique) pour les mêler au jazz. L’album Mitan est l’aboutissement d’un long itinéraire qui l’a conduit un peu partout en France et dans le monde entier des États-Unis au Canada, en passant par le Mexique, Haïti, le Venezuela, l’Afrique du Sud, le Mozambique, le Lesotho, l’île Maurice, l’Inde, la Nouvelle Zélande, la Nouvelle Calédonie, le Japon, le Brésil, la Colombie, l’Équateur… Mitan est l’aboutissement d’un long parcours, au « mitan » ou à la « à la croisée des chemins »

Un parcours qui n’est pas seulement celui d’un amoureux de la musique caribéenne mais d’un artiste qui reste ouvert sur le monde et qui naturellement traduit à travers son art le résultat des métissages de ses rencontres. Dans une interview accordée à RFI, il définit clairement sa démarche créatrice et ce qui fait de lui le musicien de jazz que l’on a toujours hâte à découvrir sur scène : « j’ai du mal avec les étiquettes, même si elles sont nécessaires. Quoi que je joue, je m’éclate. La musique que j’aime, au fond, c’est le jazz, même si je ne suis pas américain. Ma culture est antillaise, j’ai grandi avec la musique latine et en écoutant Salut les Copains, Johnny Hallyday ou Charles Aznavour, et je prends mon pied quand je joue du jazz, de la biguine, de la salsa, et même du zouk ! Maintenant, on peut bien nommer ma musique comme on veut. Moi j’aime le mot « jazz », car il se réfère à ce qui se crée dans l’instant. Et voici ce que je fais : au creux de mes dix doigts, je raconte « dans l’instant » ce que je vis, je donne corps à mes émotions, à mes réflexions, avec toujours, j’espère, un temps d’avance ».

Rendez-vous au New Morning avec le piano, la musique afro caribéenne, la Martinique, la Caraïbe et le jazz.

Renseignements pratiques
Mardi 4 octobre à 21 h
Prix du billet : 22 euros
New Morning
7, 9 Rue des Petites Ecuries
75010 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *