Ouverture de la saison théâtrale de Kokolampoe à Saint-Laurent du Maroni en Guyane

« L’Antigone de Créon », « La Fontaine Fables » et « Jean Valjean » marquent l’ouverture de la saison théâtrale de Kokolampoe, à Saint-Laurent du Maroni. Trois pièces présentées par la compagnie Roseau Théâtre, « trois spectacles de factures très différentes » que le public peut découvrir les 19, 20 et 22 octobre.

L’Antigone de Créon, de Miro Garvann
L’Antigone de CréoLe tyran créon veut se débarrasser de tous ses opposants politiques, de son épouse, de son fils, de la fiancée de celui-ci, ainsi que des frères de cette dernière. L’accession au pouvoir a fait naître en lui un double sentiment de toute puissance et de paranoïa qui ne peut se résoudre que dans le sang de ses proches qu’il croit ses ennemis.

Pour s’innocenter de la série de crimes qu’il prépare, il décide d’écrire une pièce de théâtre. Dans son scénario il mettra en scène la mort de tous ses opposants afin de la faire passer pour une tragédie familiale. Créon doit gagner la confiance d’Antigone pour qu’elle accepte de jouer le rôle qu’il lui destine et que sa mise en scène monstrueuse puisse fonctionner, mais Antigone se rebelle.

Miro Gavran arrête le temps et donne à Créon le pouvoir de changer l’histoire. il lui laisse la place de l’Auteur puis celle du Metteur en scène « tyrannique »…

Jean Valjean, mis en scène par Marie-Françoise et Jean-Claude Broche
Le texte est extrait de la première partie du roman Les Misérables. Depuis sa sortie du bagne, en 1815, jusqu’au procès du père Champmathieu, en 1821, la vie de Jean Valjean est déjà une aventure extraordinaire, pleine de mystère et de suspense.

Dix personnages, incarnés par un comédien, font revivre le début de cette fabuleuse épopée. Jean Valjean, Monseigneur Myriel et l’inspecteur Javert sont le socle sur lequel toute l’œuvre est bâtie. Les autres personnages sont tout aussi remarquables de caractère.

Le héros hugolien incarne le mythe de la renaissance de l’homme et de la rédemption du forçat. Illuminé par la rayonnante charité d’un évêque, il devient à son tour profondément altruiste. Traqué par Javert, il est confronté à un dilemme cornélien que la fameuse nuit intitulée « Tempête sous un crâne », retrace magnifiquement. Le procès à la Cour d’Assises d’Arras est à lui seul un morceau d’anthologie.

La Fontaine Fables, avec Marie Broche, Mathieu Barbier, Patrice Dehent
La Fontaine revu mais non corrigé… Très loin des tableaux noirs, des pensums et des mauvaises notes, le Roseau Théâtre dépoussière un fleuron de la littérature française. Un laboureur et ses enfants, une cigale qui swingue, la fourmi sa voisine, une poule aux œufs d’or, un rat des villes, un rat des champs, des animaux malades de…, une besace, un chêne et un…

L’Antigone de Créon
Vendredi 19, 20 h
Case Théâtre n°8

Jean Valjean
Samedi 20, 20 h
Case Théâtre n°8

La Fontaine fables
Lundi 22, 15 h
Case Théâtre n°8
(représentation scolaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *