Parfums de Musiques : les Frères Dodo et Dédé Saint-Prix, duo de musiques traditionnelles caribéennes en concert le 4 juin

Dédé et les Frères Dodo
Dédé et les Frères Dodo

Dédé Saint-Prix et les Frères Dodo ouvriront le Festival Parfums de Musiques, le samedi 4 juin dès 17 h. L’événement se déroule sur deux week-end, les 4 et 5 juin puis les 11 et 12 juin 2011, avec donc pour l’ouverture des fragrances pleinement caribéennes. Rendez-vous est donné au théâtre de verdure de la Roseraie, à l’Hay-les-Roses.

Quoi de mieux pour cette neuvième édition que l’association entre deux courants de la musique populaire caribéenne pour donner le ton à l’événement qui met en vedette les musiques du monde ? Les Frères Dodo entretiennent, depuis plusieurs décennies en Haïti, la tradition des Twoubadou. Régulièrement, ils parcourent les routes du pays, allant de bourgs en bourgs, de fêtes en fêtes et sèment sur leur passage des airs et des mélodies que personne n’oublie. Outre l’intensité de la voix du fondateur Lucien Jean, le succès des Frères Dodo tient également à la pertinence d’une musique qui s’attachent souvent à témoigner de la persévérance dont sait faire preuve le peuple haïtien. Elle s’applique aussi à traduire et commenter en musique la société contemporaine haïtienne.

Les Frères Dodo
Les Frères Dodo

C’est Dédé Saint-Prix qui est à l’origine du concert du samedi 4 juin prochain. Il est aussi l’instigateur des premières dates européennes des Frères Dodo. L’ambassadeur de la musique populaire martiniquaise, qui a très largement contribué à la répandre avec succès hors de la Caraïbe, invite ainsi le public à pénétrer, pour ceux qui ne la connaissent pas, un énième aspect de la culture haïtienne. Ainsi, les Frères Dodo influencent la musique contemporaine haïtienne : leur répertoire est repris et connu non seulement en Haïti et dans les pays voisins, mais aussi ailleurs que dans la Caraïbe, via les studios new-yorkais. Aujourd’hui, le spectacle Lyanaj Haïti, que le groupe créé en 1961 a inspiré à Dédé Saint-Prix, devrait sans trop de difficultés conquérir un autre public.

La programmation du festival, c’est aussi la voix de Güllü Muradova d’Azerbaïdjan, la jeune artiste de 21 ans qui perpétue la tradition du Mugam en se produisant en trio, elle sera au gaval et sera accompagnée sur scène d’un joueur de tar et un joueur de kamancha. Elle se produira le dimanche 5 juin à 15 h, juste avant la groupe Tengir Too du Kirghizistan, eux aussi s’illustreront dans l’interprétation de la musique traditionnelle de leur pays. Enfin, les trois derniers concerts accueilleront du kaneka offert par le groupe Dick et Hnatr de Nouvelle-Calédonie, une musique qui allie « les rythmes premiers du peuple originel kanak, le pilou et le tchap, aux instruments modernes ; Sur Sudha du Népal et Divana qui rassemble deux castes de musiciens et poètes tsiganes du Rajasthan fermeront le festival.

Le programme
Samedi 4 juin, 17 h : Les Frères Dodo twoubadou et Dédé Saint-Prix, spectacle Lyanaj Haïti
Dimanche 5 juin, 15 h : Güllu Muradova, d’Azerbaïdjan
Dimanche 5 juin 17 h : Tengir Too, du Kirghizistan

Samedi 11 juin, 17 h : Dick et Hnatr, de Nouvelle-Calédonie
Dimanche 12 juin, 15 h : Sur Sudha, du Népal
Dimanche 12 juin, 17 h : Divana, du Rajasthan

Samedi 4 et dimanche 5 juin : entrée libre, sans réservation
Samedi 11 et dimanche 12 juin : concerts gratuits sans réservation, une fois le prix de l’entrée à la Roseraie acquitté (3 euros / 1,5 euros)

Renseignements pratiques
Roseraie du Val-de-Marne
Théâtre de verdure
Rue Albert Watel
94240 L’Haÿ-les-Roses
wwwroseraieduvaldemarne.fr
Renseignements auprès de l’Adiam 94 :
tél. 01.41.73.11.79
adiam94@adiam94.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *