Théâtre : Jean L’Océan emprunte en tournée les « Chemins d’école » de Patrick Chamoiseau

A partir du mardi 15 mars 2011, le conteur et comédien martiniquais Jean L’Océan entame une tournée qui le conduira de Bourges à Angoulême en passant par Paris avec une nouvelle pièce, En marge du cahier, inspirée des Chemins d’école, le livre de Patrick Chamoiseau.

Dans une libre adaptation des Chemins d’école, mise en scène par Laurence Couzinet-Letchimy, Jean L’Océan nous fait revivre et découvrir les souvenirs d’une enfance créole, celle d’un écolier de la Martinique dans les années 60 et son itinéraire oppressant, dans un système scolaire ou s’affrontent sa langue naturelle, le créole, et le parler du colon, le français.

Dans ce spectacle, Jean L’Océan, conteur des Caraïbes, se sert de l’imaginaire de l’œuvre et y traduit peut-être ses propres souvenances, comme il l’explique dans un entretien : « en lisant ce récit, quantité d’émotions, d’images et de souvenirs de ma vie d’écolier, à la Martinique, me sont revenus spontanément et avec intensité ». Avec En marge du cahier, le comédien entreprend, comme un danseur ou un illustrateur, de nous amener dans le monde du fabuleux Gros-Lombric (maître-force en magie créole), du maître d’école et de son fouet et de leur rapport à la langue-manman.

Jean L’Océan qui présentera son spectacle le 15 mars à Bourges, le 18 à Paris puis au festival d’Avignon, évolue depuis 2007 avec la compagnie Car’Avan (Thierry Sirou et Laurence Couzinet-Letchimy). Il signe avec cette récente adaptation un parcours construit autour du conte (Contes de la Caraïbe) et du théâtre qu’il nourrit de ses origines et sa culture créole et caribéenne. Un spectacle qui s’inscrit dans le calendrier des manifestations à vivre dans le cadre de 2011, Année des Outre-mer français.

En marge du cahier
Les ti-marmailles, conquistadors à l’assaut de leur imagination, tout à l’émerveille de vivre, assoiffés de découvrir, d’apprendre et de communiquer, se retrouvent sur les bancs de l’école coloniale française. On est en Martinique, dans les années 1960. Le maître d’école est raide-piquet dans son déni du créole qu’il abjecte…

Mardi 15 mars 2011
21h 00 – Festival « Printemps des poètes » à la Soupe aux choux, Bourges

Vendredi 18 mars 2011
20 h 30 – au Café Littéraire « Le Petit Ney », Paris
Le spectacle sera précédé d' »Aux rencontres de l’autre », présenté par Ti-Woch, un collectif de conteurs, des diseurs de la Caraïbe. Avec à  19 h 30, un échange -débat autour de l’école française vers les années 60 en Guadeloupe et en Martinique.

Du samedi 9 au dimanche 31 juillet 2011 au Festival Off d’Avignon
Théâtre Au Bout Là-bas, Avignon

Août 2011 (samedi 20 au mercredi 24 août 2011) – 13e Salon International du Livre Insulaire-Ile d’Ouessant

Mercredi 26 octobre 2011, à la Bibliothèque Louis Nucéra, Nice

A découvrir également les contes
Samedi 19 mars 2011
20 h 30 : Les trois pitons/Contes, au Café littéraire Le Petit Ney

Lundi 4 avril 2011 – « l’îlet aux sorcières »
Représentation scolaire à Vallenay (Cher)

Samedi 9 avril 2011
20 h 30 – Les trois pitons, au café – Librairie La Boucherie, Sancerre (Cher)

Vendredi 17 et samedi 18 juin 2011
21 h 30 – Les yeux dorés de Rose, La Borne (Cher)

Dimanche 26 juin 2011
L’îlet aux sorcières – Festival Jeune Public Môm’ en Théâtre, Bambino (Cher)

Mercredi 19 octobre 2011
14 h 30, Contes de la Caraïbe », rencontres intergénérationnelles, Club Plaisance, Paris 14e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *