Tournée des jeunes chorégraphes de la Guadeloupe jusqu’au 21 octobre 2011

La tournée des jeunes chorégraphes de la Guadeloupe s’arrête sur le site de Beauport, le pays de la canne le temps d’un spectacle le vendredi 14 octobre 2011 à 20 h.

La tournée, lancée depuis le 4 octobre et qui prévoit au total neuf spectacles, réunit les lauréats du concours de jeunes chorégraphes 2010 organisé par l’Artchipel : Myriam Soulanges et Francesca Dhampattiah. Ces deux artistes composent avec Romuald Sérèmes, un autre chorégraphe, un trio de créateurs à découvrir au cours d’une seule soirée. Trois talents, trois mondes différents et des expressions chorégraphiques contemporaines : Alé é rivé chorégraphié par Myriam Soulanges, Dichotomie: 1 pas de 2 pour 3 par Francesca Dhampattiah et K Nou Yé de Romuald Sérèmes.

Alé é rivé : interprétations de Xavier Chasseur-Daniel et Myriam Soulanges
Alé é rivé est un duo issu d’une réflexion sur ce sentiment et besoin d’attachement à une terre, une personne, un souvenir, un espace, ou peut être simplement une odeur, un son. Cette recherche d’identité inépuisable remplie de paradoxes qui contrarient le corps du danseur, passant de la fluidité au chaos, constamment rappelé à son origine, liée, reliée, aspiré par ses mémoires… Et pourtant l’envie, l’urgence de la fuite… vivre avec, vivre en marge, ne plus appartenir. L’isolement ou une liberté utopique.

Dichotomie: 1 pas de 2 pour 3
: interprétations de Francesca Dhampattiah, Géraldine Stattner et Laury Chevry

Spectacle écrit pour trois danseuses qui se cherchent, se rencontrent, s’affrontent, s’analysent et dansent leur histoire. Une écriture contemporaine « introspection impudique » du personnage principal, tiraillé entre bien en mal. L’histoire racontée, par les mots du corps et le verbe, de la prise de conscience d’être 3 en 1 : celle faite de chair et de sang, son penchant pour le bien et son penchant pour le mal.

Ka nou yé : interprétations d’Audrey Camprasse, Kénounjah Nédelkovski et Syldie Hierso
Qui sommes nous dans la société actuelle ?
Quelles sont nos origines ?
Qui choisissons-nous d’être ?
Toutes ces questions font écho dans nos corps ultra-marins héritiers d’une grande diversité culturelle et ethnique. Ka nou yé présente une danse gwoka plongée dans une mouvance  contemporaine, hybride, résultante d’une fusion d’influences africaine, indienne et européenne.  La gestuelle de chaque rythme est associée à un élément de la nature, et, les mœurs guadeloupéennes (poté mannèv, travail, manières, culte de l’apparence, etc…) sont subtilement jumelées.

Renseignements pratiques
Vendredi 14 octobre 2011, 20 h
Site de Beauport à Port-Louis
La tournée des jeunes chorégraphes de la Guadeloupe
15 euros / adulte
10 euros /enfant de 4 à 11 ans

Vendredi 21 octobre, 20 h
Salle Louis Daniel Beauperthuy
97115 Sainte Rose
15 euros

Mercredi 19 octobre, 20 h
La Kaza
Rue Thomas Edison
97122 Baie-Mahault

Jeudi 20 octobre, 18 h
campus de Fouillole
97110 Pointe à Pitre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *