Chroniques sans frontières : la Jamaïque puis le Bélize sur Voyage les 5 et 9 juillet 2011

Dans ce nouvel épisode de Chroniques sans frontières, Robin et Julia, deux journalistes, s’arrêtent au Belize. Ancien Honduras britannique, ce pays d’Amérique central connu pour ses plages et sa côte Caraïbe les attire surtout pour son site archéologique maya : Lamanai. Dans un épisode précédent et toujours sur Voyage, c’est en Jamaïque qu’ils proposent de vivre une nouvelle expérience.

Lamanai © Shmuelpro
Lamanai © Shmuelpro

L’objet de cette série : le voyage et l’incursion dans les réalités des pays visités. Tout en voyageant dans des endroits lointains, les journalistes explorateurs décrivent et font part des expériences auxquelles ils se confrontent et qui peuvent effectivement prendre des allures d’équipée aventureuse. Au fil des épisodes, le téléspectateur constate que la vie d’un écrivain du voyage n’est pas toujours aussi glamour qu’il y paraît. La série télévisée, Chroniques sans frontières, suit les journaliste et chroniqueur de voyages Robin Esrock et Julia Dimon qui se fixent pour objectif de rapporter les meilleures histoires de voyage possibles, malgré quelques moments imprévisibles (vols annulés, accès difficiles à Internet, barrières linguistiques, cuisine locale, mal du pays, etc.). Tourné dans 36 pays sur six continents, chaque épisode d’une demi-heure de cette série révèle la véritable histoire du journalisme professionnel du voyage – la vérité derrière la plume.

Belize – Oh Maya
Le Belize s’avère être l’un des pays favoris de Robin, du moins en Amérique centrale, mais il n’a jamais eu l’occasion de le parcourir. Un petit pays, coincé entre le Guatemala et le Mexique. Robin et Julia arrivent vers le nord pour visiter Lamanai – un ensemble de ruines mayas accessibles uniquement par bateau. Robin est motivé par l’envie de faire sa propre découverte et fait donc équipe avec un aventurier local et chef de la jungle. En l’attendant, Julia elle découvre l’art de la survie dans la jungle, avec pour seul outil une machette.

Le Belize, d’après Robin Esrock (source : Esrocking Belize)
Pour les voyageurs qui souhaitent visiter le Belize, le seul pays anglophone d’Amérique centrale, les options sont simples. Il faut se diriger vers la côte des Caraïbes, où vous pourrez explorer la barrière de récif, la deuxième plus grande au monde. Et vers l’intérieur des terres, où la jungle est dense, et où l’on retrouve d’anciennes ruines et des rivières sinueuses qui offrent un autre type d’aventure…

Après plusieurs heures de route, j’arrive à une jetée sur New River Lagoon (dans le nord du Belize). Ma destination étant les ruines maya de Lamanai, certaines des plus anciennes et des mieux conservées de l’Amérique centrale. Y arriver s’est avéré être une aventure en soi. Transporté par un bateau, le long d’une rivière sinueuse, je croise des iguanes et des oiseaux, etc.

Le Belize, d’après Julia Dimon (source : Julia Dimon in Belize)
Mon guide m’indique qu’à son apogée, Lamanai était un centre cérémoniel, avec une population dépassant parfois 35 000 personnes. Aujourd’hui, le site englobe plus de 700 structures, un centre de visiteurs ainsi qu’un musée. Seul un petit pourcentage de ce site est entièrement excavé, laissant espérer une multitude de découvertes archéologiques. Alors que beaucoup associent les ruines Mayas uniquement avec le Mexique, le Belize voisin a également joué un grand rôle dans la civilisation Maya…

La Jamaïque – Roots, Rock and Writing
De Blue Mountains aux rues graveleuses de Kingston, cet épisode voit Robin et Julia se renseigner sur les rastafariens et le dancehall – deux des pierres angulaires de la culture jamaïcaine. L’incursion dans la musique entraîne Julia jusqu’aux studios d’enregistrement, vers des musicologues, et finalement au cœur d’une dance party. Désireux de rompre avec les sites touristiques populaires, ils voyagent jusqu’à la côte sud où Robin profite du programme Meet the people pour rencontrer la population locale et des gens passionnants.

La Jamaïque, selon Robin Esrock (source : Esrocking Jamaica)
Pour un petit pays toujours en guerre avec son passé, le peuple de la Jamaïque a su créer sa propre culture – une langue, une nourriture et une musique qui se sont propagés à travers le monde. Nous pensons Jamaïque et aussitôt nous pensons Bob Marley, le prophète de la paix, le génie musical. Nous pensons au jerk, ce plat épicé qui est devenu un incontournable de la cuisine des Caraïbes. Nous pensons que des mots comme Irie, ou A little sumthin sumthin, le patwa jamaïcain : un mélange coloré et créatif d’anglais, d’espagnol et d’argot de la rue, mais le rire qui suit presque chaque phrase peut être universellement compris…

Chroniques sans frontières : La Jamaïque – Roots, Rock and Writing
Mardi 5 juillet 22 h 35

Chroniques sans frontières : Belize – Oh Maya
samedi 9 juillet 2011 à 22 h 35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *