Le commerce triangulaire des esclaves mardi 23 mars à 13 h sur la chaîne Voyage

Gorée © cecilegeng
Gorée © cecilegeng

Zoe Palmer, Megan McCormick, Ian Wright et Justine Shapiro visitent les lieux marquants de la traite des esclaves. Leur périple commence sur la côte ouest africaine avec les quatre ports les plus importants : Cap-Vert, Île de Gorée, Elmina et Ouidah. Puis ils expliquent le fonctionnement des forts et des exploitations en Jamaïque, à Sainte-Lucie, au Brésil et aux États-Unis. Enfin, cette triangulaire se termine en Europe dans les villes qui ont le plus bénéficié de cette traite.

Synopsis (source : Globe Trekker – pilotguide.com)
Tout au long de la côte ouest africaine, à partir du 15e siècle, des douzaines de forts européens ont été construits pour abriter les esclaves capturés, avant d’être expédiés outre-Atlantique pour les États-Unis. Justine Shapiro est à Ouidah au Bénin, Megan McCormick elle, se rend à Elmina au Ghana, tandis que Zoé Palmer découvre l’île de Gorée au Sénégal, ainsi que le Cap-Vert, îles au large de la côte africaine […].

Pour ceux qui n’ont pas survécu au voyage, la vie dans les Amériques n’est pas meilleure. Nous visitons le sucre et les plantations de coton, autrefois exploitée par les esclaves dans les Caraïbes et les États-Unis – Ian Wright se rend à la Jamaïque et sur les îles Turks et Caicos. Zoe Palmer va à Sainte-Lucie et en Guadeloupe, tandis que Megan McCormick et Justine Shapiro se rendent dans d’anciennes plantations aux États-Unis […].

Le Portugal et l’Espagne ont été les premières nations esclavagistes et aujourd’hui leurs villes regorgent des richesses produites grâce à la traite négrière. D’autres grandes nations européennes, comme la France et les Pays-Bas, ont été fortement impliquées mais, à la fin du 18e siècle, la Grande-Bretagne était devenue la plus grande nation négrière au monde. Zoe Palmer découvre combien d’entreprises parmi les plus réputées de Londres et quelles institutions ont été fondées et développées sur le dos de l’esclavage.

Le député britannique William Wilberforce a mené une longue campagne au Parlement pour abolir la traite négrière. Zoe Palmer explore le contexte de sa campagne et sa contribution influente. Megan McCormick et Justine Shapiro montrent comment la guerre de sécession aux États-Unis a changé le cours de l’histoire et finalement abouti à l’affranchissement des esclaves dans les plantations du sud.

Enfin, lors des carnavals les plus éblouissantes du monde, c’est la célébration de l’héritage culturel, de la culture des esclaves. Ian Wright est au carnaval le plus célèbre du monde, à Rio de Janeiro ; Justine Shapiro assiste au carnaval de Trinidad, Megan McCormick visite le carnaval de Notting Hill à Londres tandis que Zoé Palmer danse la samba toute la nuit au Cap-Vert, au large des côtes de l’Afrique. Une journée heureuse… qui ne peut malheureusement pas être partagée avec les millions d’esclaves africains qui ont été tués ou persécutés pendant des centaines d’années avant que l’esclavage ne soit aboli au XIXe siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *