16e édition du FEMI à partir du 29 janvier 2010

La 16e édition du FEMI, le Festival Régional et International du Cinéma de Guadeloupe, se déroulera du 29 janvier au 6 février 2010. L’événement accueillera plusieurs personnalités, parmi lesquelles Euzhan Palcy qui en sera la marraine et Angela Bassett en invitée d’honneur. Le festival présentera une trentaine de films et documentaires en compétition dans trois catégories.

London river
London River - R. Bouchareb

« Créer et développer un festival, c’est fédérer des rencontres, réaliser des échanges fructueux et tisser des liens forts avec des partenaires locaux, régionaux, nationaux, internationaux. C’est aussi sceller des amitiés fortes avec des personnalités du monde culturel et cinématographique » : voici l’objectif clairement affirmé de ce nouveau rendez-vous du cinéma en Guadeloupe avec une édition 2010 qui dessinera des liens entre le cinéma des Antilles et les cinémas d’Asie (japonais et indien).

Le FEMI, qui est au départ le fruit de l’idée et du travail de l’ICM (Images et Cultures du Monde), propose encore cette année une édition riche de rencontres, d’animations, d’ateliers parmi lesquels toutes les projections de films, un speed dating cinéma et Autour du festival, des foires, des expositions et des débats dont l’un sur « les métiers du cinéma et de l’art du spectacle » qui se tiendra le mercredi 3 février 2010 lors de la Journée jeunesse.

« Au fil des ans, les rencontres internationales et d’échanges avec des professionnels des métiers du cinéma a favorisé le croisement des mondes francophones, anglophones, hispanophones et créolophones » explique l’organisation ; cette année ne devrait pas manquer à la règle. Jimmy Jean-Louis, Firmine Richard, Lucien Jean-Baptiste, Stomy Bugsy, Guy Deslauriers et Jacky Ido feront partie des nombreux invités, d’autres gages du succès de cet événement qui offre un programme riche et diversifié en appui d’un festival prestigieux.

Sélection officielle Cinémas antillais / cinémas du Sud
La première étoile (Lucien Jean-Baptiste, France – 2009)
Après l’océan (Eliane De Latour, France – 2008)
No Way (Owen A. Brown, Côte d’Ivoire – 2009)
L’absence (Mama Keita, Sénégal – 2009)
London River (Rachid Bouchareb, France/Algérie – 2008)
Tet grene (Christian Grandman, Guadeloupe – 2003
Retour au pays (Julien Dalle, Guadeloupe/France – 2008)

Negropolitain - G. Pierre-Victor
Negropolitain - G. Pierre-Victor

Documentaires en compétition
Urban Ka (Christian Grandman, Guadeloupe 2009)
L’autre Joséphine  (Philip Judith Gozlin – 2008)
Soca power (Claude Santiago,Trinidad and Tobago/France – 2008)
Mère bi la mère (William Ousmane M’Baye, Sénégal – 2008)
Le temps d’un film (Laurence Attali, France – 2008)
Carnaval, Mas et Groupe à peau (Boris Mérault, Guadeloupe – 2009)
Almendron mi corazon (Steve James, Guadeloupe – 2009)

Cours métrage en compétition
Paris monopole (Antonin Peretjatko, France)
L’homme de la berge (Olivier Charasson, Franc)
Negropolitain (Gary Pierre-Victor, Guadeloupe/France)
Au nom du père (Olivier Monthezume, Martinique)
Des pieds, mon pied (Fabienne Kanor, Martinique)
Guyane (Imanou Petit, Martinique)
Mission Socrate (Bertrand Lenclos, France)
Looploop (Patrick Bergeron, France)
La sculpture peut-elle sauver le village de Noailles ? (Arnold Antonin, Haïti)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *