Le festival Songe d’une nuit DV zoome sur le cinéma guyanais

La 10e édition du festival Songes d’une nuit DV se déroulera jusqu’au 22 janvier 2010 à Paris et en Île-de-France. Ces Rencontres internationales du film d’auteur en numérique feront notamment un zoom sur la Guyane et plus précisément sur le cinéma guyanais et les jeunes réalisateurs qui le font exister.

Outre la compétition présidée par l’actrice/réalisatrice Françoise Lebrun, qui mettra en concurrence des films dans les catégories du long métrage de fiction, du documentaire et du court métrage tournés en format numérique, plusieurs événements se dérouleront en simultané : rencontres avec des réalisateurs, découverte du jeune cinéma espagnol et du cinéma guyanais. Plusieurs projections sont ainsi programmées à Paris (l’Action Christine, le Denfert, le musée Dapper, la Cité nationale de l’histoire de l’immigration) et dans sa banlieue (Créative caméra-altermédia à Saint-Denis, l’écran de Saint-Denis et l’Étoile à la Courneuve).

Altermedia, l’association professionnelle organisatrice du festival, qui soutient la création et l’émergence de nouveaux talents du cinéma et de l’audiovisuel, a donné dans sa programmation un « Coup de projecteur sur le cinéma guyanais »,  avec au programme un rendez-vous au cinéma Denfert (Paris 14e) :

Jeudi 14 janvier  2010
Coup de projecteur sur le cinéma guyanais – 18 h

Influences de Daniel Champigny (2009, 18’, fiction)
Ma déclaration d’amour, un petit conte créole de Serge Poyotte (2008, 19’, fiction)
Amazone Flows d’Apsita Berthelot Cissé (2009, 60’, documentaire prix RFO Guyane, Guadeloupe, Martinique 2009).

Le festival abordera également la question des nouveaux formats numériques qui interviennent dans la production cinématographique avec des projections et des rencontres autour du cinéma numérique et de la (jeune) création.

pa gen problem
Pa gen problem

Une après-midi de rencontre consacrée aux possibilités esthétiques et économiques qu’offrent aujourd’hui les (nouvelles) technologies. Documentaires, fictions, courts métrages, longs métrages, œuvres en devenir seront présentés par leurs réalisateurs : Pierre-Olivier Pradinaud, Mati Diop, Jean-Pierre Bekolo Obama, Ngangura Mwese, Cheikh Fantamady Camara (lauréat 2007) et en compagnie de Catherine Ruelle (directrice artistique).

Samedi 16 janvier 2010 au Musée Dapper (Paris 16e)
14 h 30 – Pa Gen Problem de Pierre-Olivier Pradinaud (2009, 55’, documentaire en compétition).
L’histoire : En 2006, Mourad MERZOUKI, chorégraphe de la célèbre compagnie de danse Hip-Hop KAFIG, est venu en Guyane pour adapter l’une de ses créations. Il auditionne neuf danseurs guyanais pour reprendre le spectacle Mechech Mouchkin créé en Algérie. En Guyane, le projet est rebaptisé Pa gen problèm. Pour réussir cette création, il faudra du talent, de la rigueur et beaucoup de travail […].

Plus de détails sur la programmation ICI. Vous pouvez également retrouver sur notre site un autre rendez-vous cinématographique : la 2e édition de Leur première fois… au cinéma avec trois courts-métrages, trois réalisateurs de Martinique et de Guyane, et des rencontres/débats organisés par le Musée Dapper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *