2011, année des outre-mer

Pour que 2011 soit l’année des outre-mer, comme cela avait été décidé à la suite des Etats généraux de l’outre-mer, de nombreux événements devraient mettre en lumière la diversité culturelle de toutes les terres françaises d’outre-mer parmi lesquelles, entre autres : la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et la Guyane.
En 2011, on devrait remarquer la présence de ces territoires dans bon nombre de manifestations d’envergure. En outre, les porteurs de projets étaient invités à se manifester afin de participer également à l’ambition politique affichée en 2009. L’objectif final est de rendre vraiment perceptibles les cultures des collectivités françaises d’outre-mer. Pour mener à bien cette mission, c’est le romancier Daniel Maximin qui depuis mars 2010 se voit chargé de cette célébration. Pour l’auteur guadeloupéen, nommé commissaire de la manifestation,  » il ne s’agit pas de faire une série passagère de manifestations exceptionnelles, l’outre-mer n’étant pas l’invité étranger annuel, mais d’inscrire la présence de l’outre-mer dans le plus possible de manifestations pérennes, avec des prolongements au-delà de 2011 » : salon du livre, Quai Branly, fête de la Musique, Printemps des poètes, Nuit des Musées, Centre Tjibaou, colloques, radios et télévisions… (source AFP).
Parmi les moments qui seront remarqués, citons le Printemps des poètes qui se déroulera du 7 au 21 mars et au cours l’accent devrait être mis sur la poésie des outre-mer par de multiples initiatives. Ainsi, « le lundi 7 mars, le lancement du Printemps des Poètes sera également celui des manifestations littéraires de l’année des outre-mer. Il aura pour point de départ la station de métro Auber à Paris, à midi. Juliette Binoche, Hugues Quester, Jacques Martial, Jacques Bonnaffé, Robin Renucci et plusieurs centaines de comédiens sillonneront l’espace public parisien pour des lectures de poèmes venus des infinis paysages des régions d’outre-mer (Caraïbes, Océan indien, Pacifique)« . L’événement prendra des formes diverses et devrait même s’étendre en milieu scolaire.
Le salon du livre devrait aussi faire une place à cette célébration, alors qu’au Muséum national d’Histoire naturelle sera célébrée notamment la biodiversité de l’outre-mer. Le Muséum a en effet une tradition d’étude de la diversité des sociétés et de la nature de l’outre-mer. S’il n’a pas d’autre antenne outre-mer que celle installée à Cayenne – laquelle participe actuellement au projet d’étude de faisabilité d’un conservatoire ethnobotanique porté par la région Guyane- il est cependant présent en outre-mer.
Bien entendu, les manifestations prendront pied dans les territoires concernés comme en Guyane avec « des Etats généraux du multilinguisme en outre-mer, fin 2011 » annoncé par Daniel Maximin (AFP), mais aussi à Bordeaux lors du carnaval des 2 rives, aux Francofolies de la Rochelle en juillet 2011 ou encore lors de la 28e édition du festival Banlieues Bleues. Ainsi, 2011 année des outre-mer pourrait exister à travers toutes les grandes manifestations à caractère culturel. L’objectif étant de mieux faire connaître les pratiques artistiques, les apports culturels et intellectuels, les richesses touristiques, qui sont également au nombre des atouts de ces régions ultramarines.
E-Karbé suivra avec attention l’actualité de cette année 2011 des outre-mer. Gageons que les mois qui suivent nous fourniront matière à exercer notre rôle privilégié de « portail de l’actualité caribéenne ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *