Carnaval : Paris /Bordeaux dans le bon rythme

En Martinique, Guyane et Guadeloupe, les manifestations se multiplient pour célébrer dignement la fin du carnaval. Ailleurs, on ne veut pas être en reste et à Paris ou Bordeaux le carnaval vient rythmer le week-end.

Zouk carnaval

A Paris, une soirée Zouk Carnaval multigenre attend connaisseurs et amateurs à la Grande Nef de la Villette. A Bordeaux, c’est à la suite de la parade du Carnaval des 2 rives que l’on se résoudra à tomber les masques jusqu’à l’année prochaine.

Une soirée Zouk Carnaval imaginée par Bakfoul, samedi 5 mars

L’association Bakfoul, organisatrice de l’événement Zouk Carnaval à la Grande Nef de la Villette, a imaginé une soirée avec plusieurs couleurs de carnavals. Avec, pour lancer les débats, l’ambiance des soirées guyanaises importées en région parisienne par le groupe Dokonon qui, comme à la maison (en Guyane), proposera piké djouk et mazurkas qui mettront tout de suite dans l’ambiance et les cadences biguinées ou valsées que reconnaîtront assurément les spécialistes. Dokonon sévira de 21 h à 22 h 30, puis les spectateurs pourront se replonger dans les carnavals qu’ils ont peut-être déjà pratiqués et qui manquent à leur hiver, avec la retransmission en direct sur écrans géants des parades carnavalesques du samedi gras de Guadeloupe, Martinique et Guyane.

Le commandement de la seconde partie de soirée sera confié à Dédé Saint-Prix qui entraînera le public jusqu’à 1 h du matin dans la musique traditionnelle martiniquaise et les rythmes qu’il a su rendre célèbres avec sa flûte et ses percussions.

Le Carnaval des 2 Rives à Bordeaux, dimanche 6 mars

À Bordeaux, après plusieurs jours d’activités, notamment dédiées aux plus jeunes, une parade partira du quai de Queyries pour finir à celui de Louis XVIII avec dans le défilé plusieurs groupes qui donneront à la cavalcade sa tonalité outre-mer.

Année des outre-mers oblige, la programmation fera appel à tout ce qui fait la particularité des carnavals en Martinique et en Guadeloupe, principalement avec en fin de journée la crémation de Vaval sur la Garonne. Mais pour parachever la fête, déboulés de Neg marrons, de diables rouges, d’hommes d’argiles, etc. tambours de bèlè et du gwoka prendront part à la parade. Pour entraîner jeunes et moins jeunes, des associations parmi lesquelles Dom-in-Action, Va K Band, Chaye Yo, Tumblack dont les seules appellations laissent espérer un déferlement bienvenu pour cette fin de carnaval. La manifestation, pour sa 16 e édition, accueillera également le groupe Voukoum qui porte et promeut avec convictions (et pas uniquement en période de carnaval) les valeurs culturelles de la Guadeloupe. Voukoum et son Grosiwo (musique de carnaval) feront résonner l’agglomération bordelaise.

Plus d’infos
sur la soirée Zouk Carnaval à Paris
sur le Carnaval des 2 rives
à Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *