Les Rendez-vous aux jardins en Guyane

En Guyane aussi, les jardiniers et les spécialistes répondent à l’invitation du Rendez-vous aux jardins avec une programmation qui allie découverte du patrimoine végétal, apprentissage et expérience aux côtés de différentes associations soucieuses de valoriser les méthodes utilisées dans l’abattis traditionnel ou la connaissance des plantes spécifiques à la Guyane.

La visite des jardins de Saül, au cœur même de la Guyane, fait partie de cette programmation qui réunit plusieurs incursions dans les jardins guyanais à Cayenne, Saint-Laurent du Maroni et Saül. Sur le territoire de cette dernière, le Parc amazonien de Guyane proposera l’observation de plusieurs aspects de mise en valeur de la terre et de la nature de « Saül, jardins d’Amazonie » : découverte des plantes médicinales et aromatiques, visite de jardins, d’abattis privés, d’un sentier d’interprétation et de la flore forestière de Saül. Tout un programme qui s’achèvera par une dégustation de produits locaux à base de plantes.

À Cayenne, l’Office national des forêts et le service Parcs et jardins du conseil général lancent aussi leur invitation, le premier pour percevoir « entre mythe et botanique : les arbres de notre forêt », avec pour éclaireurs deux fins connaisseurs et agents de l’ONF (Office National des Forêts) que sont Joseph Ateni et Raoul Soutou, qui « feront partager leur savoir sur les caractéristiques et usages de différentes espèces et vous emmèneront dans l’univers mythique de ces maîtres de la forêt ». Côté Jardin botanique, le département conviera le public à un voyage dans le temps et dans l’espace vert qui s’étend en plein dans la ville au fil d’une « présentation de l’histoire du jardin et des premières plantes introduites ».

Autre suggestion engageante, celle faite par Jean-Marie Prévoteau à visiter l’Ebajalé (ÉBAuche pour un JArdin sous l’Équateur), une excursion « botanique, ethnobotanique, mais aussi pour le ravissement des yeux que procure l’agencement végétal et floral du lieu ». Jean-Marie Prévoteau, guide-animateur au Parc naturel régional de Guyane, personnalité impliquée dans la préservation de la biodiversité, auteur de Les Héliconias de Guyane ouvre lui aussi son jardin pour trois visites par jour.

À Saint-Laurent, il est proposé de « laissez-vous conter les graines de Guyane » ou d’apprendre à reconnaître des « végétaux à usages traditionnels le long d’un parcours pédestre sur les berges du Maroni » : d’autres moyens d’appréhender les richesses du jardin.

Le programme proposé par les jardiniers et organismes de Guyane fait surtout valoir les aspects spécifiques d’une végétation et de son utilisation traditionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *