16e édition du Petit futé – Guadeloupe 2013

L’édition 2013 du Petit futé en Guadeloupe, dans laquelle est proposée une vaste escale à Marie-Galante, La Dominique, Les Saintes et La Désirade dans la collection Country-Guides, rassemble une nouvelle fois toutes les informations qui peuvent faire la réussite de votre voyage dans ces îles.

Petit futé Guadeloupe
Petit futé Guadeloupe

De la variété des paysages et de la biodiversité, en passant par des conseils pour pratiquer un tourisme résolument moderne et responsable à travers l’écotourisme à la découverte de la tradition guadeloupéenne, tout y est. En résumé, toutes les informations nécessaires pour, comme le vante la campagne de pub actuelle, vous guider afin de vous permettre d’apprécier les « sources naturelles de sensations » des îles de Guadeloupe.

Guadeloupe 2013 : Marie-Galante, La Dominique, Les Saintes et La Désirade
Plages de sable blanc bordées de cocotiers, eaux cristallines et fonds marins multicolores, forêts luxuriantes aux chutes d’eau vertigineuses, mosaïque culturelle aux accents antillais, plaisirs du palais aux parfums multiples, sans oublier une pléiade d’activités sportives, naturelles et culturelles… Quiconque tenterait d’immortaliser la multitude de facettes des îles de Guadeloupe sur une seule carte postale se trouverait face à un dilemme des plus cornéliens !

Pour les amateurs de farniente, Grande-Terre vous offre les plages idylliques de Sainte-Anne et de Saint-François, ainsi que la Pointe des Châteaux. Sous le soleil ou à l’ombre d’un cocotier, on observe la mer bleue et lorsqu’on se fatigue de ne rien faire, on plonge dans les eaux chaudes en quête des poissons colorés.

Basse-Terre la sauvage comblera les amoureux de nature, qu’ils soient randonneurs ou plongeurs. Les terrains escarpés y sont nombreux et la forêt est plus qu’exubérante. La qualité des eaux et des fonds marins est exceptionnelle et même les débutants pourront en profiter avec palmes, masque et tuba. Les autres îles de l’archipel méritent aussi d’être explorées. Charmantes et dotées de nombreuses richesses naturelles et culturelles, les Saintes, Marie-Galante ou la Désirade permettent de changer d’atmosphère à moins d’une heure en bateau. Pour ne rien gâcher, explorer cette terre exotique est d’une facilité déconcertante. En Guadeloupe, vous êtes en France. On paye en euros, on parle français… Une France métissée de culture créole et d’une cuisine succulente et variée.

Les plus de la destination
Une destination « ouverte » toute l’année :
Les idées fausses ont la vie dure : la Guadeloupe n’a pas vraiment de « période idéale ». Avec un ensoleillement toute l’année, une température moyenne de 27 °C et l’absence de saisons, comment pourrait-il en être autrement ? Cela étant, ne négligeons pas quelques facteurs perturbateurs, surtout ceux de la période allant de juin à fi n novembre : tempêtes tropicales, dépressions ou, pire, cyclones peuvent occuper le devant de la scène. De mi-décembre à mi-juin, le temps est (normalement) plus sec et le taux d’humidité plus agréable. Période de transition où les conditions sont assez bonnes, les mois de juin, juillet et août peuvent être très propices à un séjour réussi. La peur du cyclone aidant, la période de septembre à la mi-octobre est plus calme : si vous y séjournez, vous avez l’île pour vous seul. Mais les idées reçues ont aussi leurs répercussions agréables : dans l’ensemble des îles, les prix sont nettement à la baisse à partir de fin avril jusqu’à mi-décembre, excepté la période des vacances de la Toussaint. A vous d’en profiter !

Une île si lointaine et si proche à la fois : La Guadeloupe possède le statut de région et de département d’outre-mer français. Cela présente des avantages bien pratiques dans le quotidien : même monnaie, même langue, même niveau de santé (frais médicaux remboursés par la Sécurité sociale, etc.). Il existe cependant quelques différences non négligeables comme celle de posséder deux assemblées sur une même zone géographique (conseils général et régional). Le projet de fusion des deux conseils est toujours en discussion.

Un écotourisme en plein essor : Pratiquer l’écotourisme est un vrai bonheur ici. Surtout à Basse-Terre où il offre des sentiers de randonnées et des chemins de découverte, à pied, à cheval… Les mangroves se révèlent à vous en kayak, scooter des mers ou Zodiac. La plongée est partout un enchantement. De vrais professionnels vous accompagnent et vous guident pour des sensations pures. Le parc national de la Guadeloupe décerne chaque année sa marque de confiance à des prestataires en écotourisme. Ces derniers mettent en valeur les richesses du patrimoine naturel. En général, les propriétaires de gîtes de Basse-Terre sont également de très bon conseil.

(…)

Le Petit Futé – Guadeloupe 2013
Edition n°16
Collection Country Guides
11,95 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *