8e Journée du livre haïtien à Montréal

La 8e Journée du livre haïtien se déroulera le 22 août 2015 à Montréal. Un rendez-vous avec la littérature organisé par le Centre N A Rive qui voit, chaque troisième semaine du mois d’août, des auteurs et éditeurs aller à la rencontre du public.

Le Centre N A Rive basé à Montréal au Québec ouvrira ses portes le samedi 22 août pour une 8e édition de la journée du livre haïtien. Une édition qui verra se prolonger l’engagement culturel et citoyen du centre créé en 1973, avec cette année une assertion « Haïti solidaire avec les Premières nations » et une invitée à l’honneur, la poétesse et réalisatrice innue Joséphine Bacon.

Cette même journée sera également l’occasion d’un hommage à Dany Laferrière, membre de l’Académie française et auteur ami du Centre N A Rive, qui a déjà honoré la journée du livre haïtien de sa présence. Cette journée connaît chaque année un vrai succès, avec en 2014 un record de fréquentation, de quoi inciter les organisateurs à poursuivre la mise en lumière de la littérature et ainsi permettre aux visiteurs de « lire Haïti à travers ses auteurs, entendre Haïti par ses conteurs et sa musique et goûter Haïti par sa délicieuse cuisine traditionnelle. »

La désormais traditionnelle journée du livre haïtien, mise en place « en collaboration avec les éditeurs et les auteurs haïtiens et québécois », se déroulera au Centre N A Rive (6971, rue Saint-Denis, Montréal), le samedi 22 août 2015. Aux côtés des auteurs, plusieurs maisons d’édition seront au rendez-vous, parmi lesquelles le CIDIHCA (Centre International de Documentation et d’Information Haïtienne, Caribéenne et Afro-canadienne) ou encore Mémoire d’encrier qui « aménage des passerelles entre cultures et imaginaires du monde ».

Haïti solidaire avec les Premières nations
En solidarité avec les peuples des Premières Nations, la Commission Vérité et Réconciliation, et inspirée des Nuits amérindiennes en Haïti, la journée du livre haïtien accueille comme invitée d’honneur l’auteure innue Joséphine Bacon. Soulignons que le nom Ayiti Quisqueyia Boyo est un mot indien, et les premiers habitants de l’île étaient des Indiens. Découvrons les points communs entre le peuple haïtien et les Premières Nations.

Poétesse, réalisatrice et parolière, Joséphine Bacon est une auteure importante. Elle a publié Bâtons à message/Tshissinuashitakana (2009), Un thé dans la toundra/Nipishapui nete mushuat, finaliste Prix du Gouverneur général/Grand Prix du livre de Montréal. Ses poèmes sont portés par la voix de la chanteuse Chloé Sainte-Marie.

La Journée du livre haïtien accueille également le lancement du numéro spécial de la revue Littoral, réalisé conjointement par le GRÉNOC (Groupe de Recherche sur l’Écriture nord-côtière) et les Éditions Mémoire d’encrier, consacrées à la littérature innue (…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *