Au fond du couloir, poésie de Christian Présent

« À toi le lecteur, gardien de mon illettrisme,
Ne m’en veux pas si mon cœur ne poinçonne ta vérité »…

Ce sont les premières lignes de la quatrième de couverture choisies pour évoquer le recueil de poésie de Christian Présent. Le natif du François, la ville située sur la côte Est de la Martinique, partage avec d’autres auteurs du pays le goût de la poésie.

Au fond du couloir
Au fond du couloir

Avec son recueil, Au fond du couloir, Christian Présent livre au lecteur sa poésie sur la vie, le bonheur, la tristesse, l’amour, la solitude, l’intimité, etc., comme on le découvre dans la présentation qui en est faite par les Éditions du Panthéon. Une première publication qui devrait être rapidement suivie de nouveaux corpus de poèmes conjuguant les sentiments de ce tout jeune poète martiniquais.

Au fond du couloir inaugure la carrière littéraire de Christian Présent, comptable de profession, et qui, interrogé sur le choix de la poésie comme genre littéraire, affirme : « je n’ai pas cherché à aimer tel ou tel genre littéraire, la poésie s’est imposée par elle-même ». Par ailleurs, l’attrait de l’auteur pour l’écriture apparaît aussi comme un exutoire à une certaine pudeur émotionnelle qui aujourd’hui lui permet d’exprimer divers sentiments. Il interprète sa liaison avec la poésie comme un acte de délivrance, selon ses mots : « elle a permis au grand timide que je suis de surmonter la solitude de mon être, cet abcès que la parole libérée, à ce jour, est ce fruit que j’alimente avec ce cri-monde ou mes pas, mes regards, sont humus de mes futurs écrits à venir »… Et par la voie de ce recueil, depuis le fond du couloir, s’exprime tout un monde exposé au lecteur encouragé « à emprunter ce couloir ou le cœur, porte après porte, se met à nue dans un beau violent, mots après mots la vie chahute, aime, se rebelle, se rend seule sur la lance du soleil couchant… la vie devient curieuse et amie… » Ces mots résumant ce que lectorat doit s’attendre à trouver à l’ouverture de ce recueil de ce premier ouvrage riche de 48 pages.

Ce premier essai a visiblement donné d’autres idées à l’auteur. Consulté sur la suite qu’il compte donner à son aventure littéraire, Christian Présent semble ne pas manquer de projets. Au total, son calendrier en compte pas moins de quatre, dont l’un le conduirait vers l’univers théâtral : « À ce jour, j’ai un second recueil de poésie sur la table de l’éditeur (Édition du Panthéon), À vif, sortie prévue, normalement, fin 2013. Un troisième recueil de poésie que je viens de finir, intitulé Écho, pour 2014. Et un quatrième recueil en cours d’écriture, ainsi qu’une pièce de théâtre ».

Une abondance d’intentions qui vient conforter le poète dans l’une de ses assertions favorites selon laquelle « le verbe ne se plaint pas du vide ».

Au fond du couloir,
de Christian Présent
Éditions du Panthéon
48 pages, 9 euros

One thought on “Au fond du couloir, poésie de Christian Présent

  • 16 février 2015 at 17:52
    Permalink

    Je félicite l’auteur et lui souhaite bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *