« Homme noir d’Afrique, d’Amérique et des Antilles », tome 1, chez Caraïbéditions

Homme noir d'Afrique, d'Amérique et des Antilles
Homme noir d'Afrique, d'Amérique et des Antilles

L’album Homme noir d’Afrique, d’Amérique et des Antilles présente en illustrations et en textes les parcours de personnalités noires qui ont marqué l’Histoire. Le tome 1 de cette nouvelle série publiée chez Caraïbéditions vient de paraître, signé Serge Diantantu.

Rendre hommage à ces hommes
Serge Diantantu a choisi Aimé Césaire, Martin Luther King, Nelson Mandela, mais aussi Bob Marley pour élaborer le premier tome d’un album qui met en lumière les trajectoires peu communes de près d’une trentaine de leaders politiques, d’artistes, etc. L’auteur de BD s’est ouvert la voie des parutions du genre avec les publications en juin puis en décembre 2011 des tomes 1 et 2 de Femme noire d’Afrique, d’Amérique et des Antilles, et poursuit aujourd’hui avec un numéro qui croque les profils et visages de figures emblématiques. Une nouvelle parution qui s’inscrit dans une dynamique instructive et qui vise à « rendre hommage à ces hommes » mais qui peut se voir également comme une exhortation pour d’autres à « suivre leur exemple sur le plan humanitaire et social, afin de faire avancer l’humanité ». Un album pour connaître et apprendre.

L’auteur balaie plusieurs périodes. Ainsi, on retrouve dans cet album le portait du plus connu des athlètes caribéens, le Jamaïcain Usain Bolt, et celui d’Aimé Césaire, de son parcours à l’école primaire de Basse-Pointe à sa disparition en Martinique en 2008, en passant par son engagement politique et son rôle dans la création du mouvement de la négritude. Un album qui arrive à point nommé avec l’année 2013 qui marquera l’année du centenaire du compagnon de route de Sédar Senghor, qui d’ailleurs fait partie des hommes noirs honorés dans ce premier tome. Et un album très actualisé puisqu’il prend en compte la réélection du 6 novembre dernier de Barack Obama aux États-Unis.

Un dénominateur commun
En attendant le volume qui une fois encore rendra hommage à « quelques noms d’hommes de grande qualité », Serge Diantantu soumet à ses lecteurs un premier livre dans lequel les figures décrites sont liées entre elles à travers un lien logique : « ils ont tous un dénominateur commun. C’est d’être un exemple de pugnacité, de ténacité et de partage du don de soi pour faire avancer l’humanité, et ce, sans vouloir nécessairement être à la recherche d’une quelconque popularité ».

Serge Diantantu est l’auteur d’une série de BD Mémoire de l’esclavage (Caraïbéditions). Lauréat du Prix de la BD engagée en 2008, ses albums ont notamment un caractère didactique conçu pour plaire et éclairer le plus grand nombre de lecteurs.

Homme noir d’Afrique, d’Amérique et des Antilles
Serge Diantantu
BD/ Album jeunesse, paru chez Caraïbéditions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *