Il n’est plus bel hommage (Névralgies, p.77, Présence Africaine, 1964)

Il n’est plus bel hommage
(1re semaine)

Il n’est plus bel hommage
à tout ce passé
à la fois simple
et composé
que la tendresse
l’infinie tendresse
qui entend lui survivre

(in : Névralgies, p.77, Présence Africaine, 1964)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *