Kòkòlò ou les mots du sexe en créole – Tome 1, de Hector Poullet, à paraître chez Caraïbéditions


Kokolo, chez Caraïbéditions
Kòkòlò, chez Caraïbéditions

Les sorties et les premières se suivent mais ne se ressemblent pas chez Caraïbéditions. Après la très bonne surprise qu’a été la sortie du manga Waldo Papaye, le mois de juillet sera marqué par la publication de Kòkòlò ou les mots du sexe en créole, un ouvrage qui vient enrichir les livres et les dictionnaires créoles même si les « expressions qui y figurent n’en sont pas moins très souvent osées« . Une première que l’on doit à l’auteur guadeloupéen Hector Poullet.

L’écrivain et créoliste Hector Poullet continue donc continue à enrichir la linguistique créole avec ce premier tome qui regroupe « l’ensemble du vocabulaire, des expressions, des proverbes, des citations et des fables relatifs à l’Amour ». Un volume en huit chapitres parmi lesquels : Toutouni, Poz-dyez koké, Lenbé ou encore Owgazmya on Latè pou Plézi, tout un programme. En bref, une autre façon d’embrasser la langue créole à travers citations, proverbes, contes, fables, illustrations, etc.

Si vous souhaitez trouver la traduction de fanm an soufwans ou boug ou trouver un synonyme imagé à œil de velours, le prochain Kòkòlò ou les mots du sexe en créole trouvera sa place en zone réservée de votre bibliothèque. Avec cette collection de mots et d’expressions, l’éditeur explique que c’est « le créole des grands que nous avons choisi de vous présenter à travers ce recueil, le premier du genre, qui se veut regrouper la plupart des mots et des expressions du créole de l’amour ».

Nous devons déjà à Hector Poullet Chimen Lavi, la traduction en créole de la BD Titeuf, ou encore Astérix, Gran kannal-la, première BD célèbre traduite en créole, mais aussi d’autres ouvrages comme le premier manga antillais Les îles du Vent. Avec Kòkòlò, il explore un autre domaine du travail linguistique en prospectant sur le langage lié à un domaine type dans la société antillaise. À travers cet ouvrage, ses objectifs sont multiples : « d’abord sous l’angle de la simple lexicologie, ce projet m’a donné l’occasion de faire des enquêtes sur un thème précis et de découvrir qu’un dictionnaire créole tel que nous l’avions jadis conçu ne permettait pas d’épuiser tout le vocabulaire sur un sujet donné. Le premier objectif est donc d’enrichir notre vocabulaire. Sous l’angle de la sociolinguistique, ou de la psycholinguistique, il était plus que temps de nous débarrasser de nos ricanements qui font croire que la langue créole serait par essence mal élevée, plus vulgaire que toute autre. Il valait mieux écrire ces choses et les mettre au grand jour plutôt que de faire comme nous disons en créole sizé si kaka (s’asseoir sur sa merde), pour la cacher aux gens comme il faut. Le deuxième objectif est donc de l’ordre de la catharsis ».

L’auteur espère « que le livre ne sera pas mis à l’index » parce qu’un tel ouvrage peut jouer un rôle face aux préjugés véhiculés sur les îles de la Caraïbe. Justement, ce « livre est surtout à usage interne, il doit nous permettre de rire de nous-mêmes. Ensuite, qu’à l’extérieur il puisse changer la vision qu’on pourrait avoir de notre société, c’est évidemment notre souhait ».

Kòkòlò ou les mots du sexe en créole, chez Caraïbéditions
Lexique créole/français des mots du sexe
À paraître le 8 juillet 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *