La Caraïbe au Salon du livre 2010 via ses « Terres d’Océan »

Pour son 30e anniversaire, le Salon du livre de Paris mettra à l’honneur les auteurs plutôt qu’un pays. Parmi les écrivains présents, les hommes et femmes de la littérature caribéenne comme Édouard Glissant, Danny Laferrière, Gisèle Pineau, Daniel Maximin ou Simone Schwarz-Bart. On retrouvera également, comme chaque année, un espace consacré aux pays la Caraïbe : Terres d’océan. Une dizaine d’éditeurs et des auteurs s’y croiseront et le public aura accès à la librairie de l’Outre-Mer tenue par la librairie générale Jasor de la Guadeloupe qui proposera une vaste sélection d’ouvrages d’auteurs ultramarins.

Le ministère de l’Outre-Mer, en sa qualité d’hôte, prévoit plusieurs manifestations et événements avec « des rencontres, des cafés littéraires, des lectures et une quinzaine de rendez-vous avec les écrivains invités autour de leur actualité littéraire… Si ces journées mettent en avant la vitalité et la richesse de la production éditoriale d’Outre-Mer, elles proposeront également au public de nombreuses rencontres autour des auteurs ultramarins sur son forum Outre-Mer ». Le tout au milieu d’un des plus grands rendez-vous culturel où les genres, roman, BD/manga, poésie, polar, et les langues ou les mondes littéraires se mélangent. En effet la Turquie, la Russie, l’Afrique subsaharienne côtoieront la Caraïbe. Le Salon, cette année, ce sont 90 auteurs invités d’honneur, 2300 auteurs en dédicaces, 500 conférences, des débats, des rencontres inoubliables, des grandes lectures, 25 pays présents et une mission précise confiée aux auteurs et éditeurs installés en Terres d’océan : « débattre sur les notions d’environnement, de transmission, traditions et de préservation environnementales des territoires ». Plusieurs maisons d’éditions accompagneront les auteurs : Ibis Rouge Éditions, Caraibeditions, Lafontaine, etc. et occuperont cet espace. Voici le programme détaillé des manifestations et événements.

Rendez-vous et rencontres
La salon offre l’opportunité de rendez-vous et de débats d’ores et déjà attractifs comme celui sur la littérature ultramarine avec Fabienne Kanor, Gisèle Pineau, Simone Schwartz-Bart. Ces auteures de trois générations différentes, aux réalités richement différenciées, apporteront une vision émancipée sur la littérature qu’elles contribuent à faire grandir. D’autres rencontres et expériences vont susciter l’attention comme celle avec Édouard glissant qui, le vendredi 26, à l’occasion de la sortie de La Terre, le feu, l’eau et les vents – Une Anthologie de la poésie du Tout-monde, ouvrira les portes de sa bibliothèque lors d’une discussion avec son ami Manthia Diawara qui vient de réaliser un film sur lui. Un débat, toujours sur la sortie de ce livre, se tiendra le mercredi 31 à 17 h.

Haïti sera bien présente au Salon du livre, avec plusieurs écrivains réputés comme par exemple Danny Laferrière. Indépendamment de ses séances de dédicaces, il sera très sollicité avec tout d’abord le débat : « Haïti : c’est la culture qui nous sauvera » où il sera entouré de femmes et d’hommes de lettres également d’origine haïtienne : Kettly Mars, Lyonel Trouillot, Dany Laferrière et Louis-Philippe Dalembert. Dany Laferrière lira un extrait de Énigme du retour et s’offrira un « Tête-à-tête » avec le dramaturge franco-belge Éric-Emmanuel Schmitt. « Deux auteurs, deux pays, deux univers différents. Une profonde estime les lie. Immisçons-nous dans leur conversation ! » proposent les organisateurs.

Salon et pédagogie
Parmi les dizaines d’événements, il faut également retenir la présentation par Jala du Dico Kfé. Un dictionnaire illustré en quatre langues : français, créole de Martinique, créole de Guadeloupe et anglais. 3 CD-Rom audio accompagnent cette édition : français-créole martiniquais, français-créole guadeloupéen et français-anglais. 72 pages couleurs pour cet outil pédagogique qui, pour aider à la pratique des langues précitées, s’articule autour de thèmes et d’univers tels que la famille, le corps humain, les vêtements, le temps, les saisons, la flore, la faune, l’alimentation, la vie publique… Dictionnaire et CD-Rom ont été pensés pour servir de support à diverses méthodes d’enseignement…

Un autre rendez-vous jeunesse s’ajoutera aux multiples manifestations avec, sous la thématique régions, une discussion sur « le rôle des jeux éducatifs dans l’apprentissage scolaire et la connaissance de la culture régionale, en appui littéraire ». Comme sujet au menu de ce débat : la banane de Guadeloupe et ses produits transformés. Cette question permettra l’ouverture d’un dialogue sur « la culture, le patrimoine, l’histoire régionale, la géographie de proximité et les productions agricoles locales sont autant de thèmes qu’il est nécessaire de présenter sous forme ludo-pédagogique afin de retenir l’attention et la compréhension du grand public ».

Plus globalement, cette 30e édition soumettra à l’appréciation du public attendu nombreux (+ 20% en 2009) un tour du monde des littératures et de l’édition en privilégiant notamment les livres de voyage et de découvertes. Les éditions religieuses, le village des arts, les éditeurs écolocompatibles, les éditeurs associés, le bar des sciences, l’espace lectures de dem@in, ce sont là quelques unes des innovations du Salon du livre de Paris 2010.

Petit agenda sélectif des rencontres, lectures et débats
Vendredi 26 mars
12 h – Littérature Ultra-Marine
Fabienne Kanor, Gisèle Pineau, Simone Schwartz-Bart
14 h – Rencontre avec Édouard Glissant
L’auteur ouvre les portes de sa bibliothèque lors d’une discussion avec son ami Manthia Diawara qui vient de réaliser un film sur lui.
14 h 30 – Forum des éditeurs d’Outre-Mer
Rencontre avec Jala pour Le Noël de konpè Tig

Samedi 27 mars
11 h 30 – Diffusion des productions artistiques « Guadeloupe, Martinique, Haïti, Europe »,
Rencontre avec Régine Cuzin, commissaire de l’exposition Latitudes, Karole Gizolme, journaliste et co-auteur du guide, Jutta Hepke, directrice des éditions Vents d’Ailleurs, et Euzhan Palcy, réalisatrice, à l’occasion de la sortie du Guide de la Caraïbe culturelle.
14 h 30 – Rencontre avec Gisèle Pineau
Sur le livre Folie, aller simple : journée ordinaire d’une infirmière.
15 h 30 – Rencontre avec Daniel Maximin
Autour des livres Les fruits du cyclone, une géopoétique de la Caraïbe et L’invention des Désirades et autres poèmes.
16 h 30 – Forum des éditeurs d’Outre-Mer
Rencontre avec Élodie Koeger et Hector Poullet, à l’occasion de la sortie du premier manga antillais Les îles du vent.
18 h – Remise du Prix Fetkann ! de la Poésie 2009
Remise du prix à Suzanne Dracius pour Exquise déréliction métisse.

Dimanche 28 mars
15 h – Haïti : c’est la culture qui nous sauvera, avec Dany Laferrière
Bien avant la catastrophe, Haïti a fait parler d’elle grâce à ses formidables écrivains. Récemment, nombre d’entre eux ont été récompensés par des prix littéraires prestigieux. Aujourd’hui les créateurs, artistes et écrivains, véritable richesse d’Haïti, participent à sa reconstruction.
17 h – Rencontre / La Caraïbe et Haïti
Avec Suzanne Dracius (Pour Haïti – écrit avec René Depestre, Maryse Condé, Alain Mabanckou et Tahar Bekri),  Daniel Maximin (Les fruits du cyclone, une géopoétique de la Caraïbe), James Noël (Le sang visible du vitrier) et Kettly Mars (Saisons sauvages).
17 h 30 – Dany Laferrière lit un extrait de L’énigme du retour.

Mardi 30 mars
19 h – Tête-à-tête entre Éric-Emmanuel Schmitt et Dany Laferrière

Mercredi 31 mars
17 h – Lecture de l’anthologie « La Terre, le feu, l’eau et le vent,… »

Edit du 17 mars à 20 h 19 : ajout du programme détaillé des manifestations et événements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *