Lancement officiel à Montréal de « Découdre le désastre » de Robert Berrouët-Oriol

Une vente-signature de Découdre le désastre, suivi de L’Île anaphore (poésie), de Robert Berrouët-Oriol, se déroulera le 6 mars 2013 de 17 h 30 à 19 h 30 au Pub Quartier latin, 318 rue Ontario Est à Montréal. Une invitation de « faire de la poésie une fête solidaire » pour le lancement officiel de ce nouveau livre paru chez Triptyque et disponible en librairie depuis le 30 janvier 2013.

Découdre le désastre, le lancement
Découdre le désastre, le lancement

Extrait
« À découdre le désastre par l’anaphore de l’île je décline danse de Maure festoyante épopée à l’entrelacs des corps hier recrus ce jour moulés en majuscule combustion et voici que bateleur des sens je te recouds rituelle grammaire sous les plages secrètes de ma langue et me profile neuve cuvée d’incises à ta semblance voyelles nues la gorge tatouée de syllabes crépues et par tracées de luettes je reprends ma lente marche pèlerine guettant Nordé aux écoutilles du Temps toi buvant l’absinthe des heures fastes au beffroi appendu tu te dérobes à l’insu du contrevent ».

À propos de l’auteur
Robert Berrouët Oriol, linguiste-terminologue, poète et critique littéraire, est l’auteur de la première étude théorique portant sur « Les écritures migrantes et métisses au Québec » (Littéréalité, Toronto, et Quebec Studies, Ohio, 1992).

Son avant-dernière œuvre littéraire, « Poème du décours » (Éditions Triptyque, Montréal 2010), finaliste du Prix du Carbet et du Tout-Monde, a obtenu le Prix de poésie du Livre insulaire Ouessant 2010. Ancien enseignant à la Faculté de linguistique d’Haïti, il est également coordonnateur et coauteur du livre de référence « L’aménagement linguistique en Haïti : enjeux, défis et propositions » (aux éditions du Cidihca, Montréal, et Éditions de l’Université d’État d’Haïti, 2011). En reconnaissance de son œuvre poétique, le Conseil des Arts du Canada a désigné Robert Berrouët-Oriol, en 2012, membre du jury du Prix de poésie du Gouverneur général du Canada, section langue française.

One thought on “Lancement officiel à Montréal de « Découdre le désastre » de Robert Berrouët-Oriol

  • 8 décembre 2013 at 14:02
    Permalink

    ce qu’écrit Robert Berrouet-Oriol est une véritable épopée de phonèmes, une variation de signes, ou plus précisément un jazz linguistique. Dans ce jazz l’improvisation apparente sert un projet : comment dire le désastre haïtien et le désordre sans cesse renaissant du monde, sans être spectateur impuissant ni consommateur d’émotions fortes? Comment garder l’énergie créatrice des mots en liberté ?L’auteur recoud aussi, comme le firent 2 grandes figures de la recouture identitaire haïtienne : Catherine Flon qui a recousu notre drapeau fondateur et Défilé, la folle, qui a rassemblé les morceaux du cadavre de Dessalines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *