Le 21e salon international du livre de Cuba 2012 célèbre la « Grande Caraïbe » et Bob Marley

Le 21e salon international du livre de Cuba 2012 (Feria Internacional del Libro Cuba) se déroulera du 9 au 19 février 2012 à La Havane, sous le thème « Lire c’est grandir » (« Leer es crecer« ).

21 Feria Internacional del Libro Cuba 2012
21 Feria Internacional del Libro Cuba 2012

Ce haut rendez-vous culturel se renouvelle régulièrement dans la Caraïbe et sera cette année l’occasion de plusieurs hommages et mises à l’honneur. La feria rendra ainsi hommage à José Antonio Aponte (pendu après avoir pris la tête de la révolution abolitionniste), dont cette année marque le bicentenaire de la disparition. En outre, l’événement célèbrera plus globalement les peuples de la Caraïbe mais aussi deux Cubains, Zoila Lapique Becali, musicologue et historien, et Ambrosio Fornet Frutos, journaliste et critique littéraire. Enfin, les organisateurs ont également choisi de mettre une autre personnalité de la Caraïbe à l’honneur en la personne de Bob Marley.

Le 21e salon International du livre de Cuba 2012 prendra place dès le jeudi 9 février au sein de la Forteresse San Carlos de la Cabaña, centre névralgique de la manifestation qui se déploiera dans bien d’autres lieux de La Havane, comme le siège de l’Union des Écrivains et Artistes de Cuba. Les provinces verront elles aussi se prolonger le festival jusqu’au 4 mars 2012. L’ensemble des rendez-vous, échanges et événements répartis sur ces 10 jours visent à honorer « les cultures des peuples de la Grande Caraïbe, conçue comme une mosaïque culturelle de pays divers mais unis par leur histoire, composée de quatorze états insulaires, du Mexique, de six pays d’Amérique centrale et de quatre pays d’Amérique du Sud touchant la mer des Caraïbes… » Lors de cette manifestation, la volonté des organisateurs consiste à vouloir illustrer l’ensemble des littératures de la Caraïbe en rappelant par exemple le rôle d’écrivains comme « René Maran qui, avec son roman Batouala (1921), anticipe le terme Négritude« , comme « Glissant, auteur essentiel de la pensée et des lettres… », comme Manuel del Cabral, de la République dominicaine, qui « développe une poésie afro-antillaise », ou Derek Walcott (Sainte-Lucie), le prix Nobel de littérature en 1992, « peut-être l’écrivain le plus international des Caraïbes ». Un univers littéraire où est également entendue « la voix exceptionnelle » de Maryse Condé…

Des écrivains issus d’une quarantaine de pays devraient répondre à l’invitation lors de ce rassemblement culturel qui en 2011 enregistrait plus de 2,7 millions de visiteurs. Parmi les invités : Lasana Sékou, conteur et essayiste de Saint-Martin ; Ignacio Ramonet, journaliste français spécialiste de politique internationale ; Pauline Melville, actrice et auteur du Guyana ; Suzy Castor, historienne haïtienne ou encore le dramaturge Saint-Lucien Kendell Hippolyte. Rencontre des éditeurs et traducteurs, le Forum des Caraïbes, qui se tiendra à la Casa de las Americas compte au nombre des moments forts : « la foire internationale du livre est conçue comme un espace de dialogue entre les cultures du monde, avec pour motivation principale d’y inviter les pays et les régions qui contribuent à enrichir la culture mondiale… »

Le calendrier de rencontres littéraires ou professionnelles, de conférences et de tables rondes universitaires et de remises de prix attirera une fois de plus de nombreux lecteurs, parmi lesquels les plus jeunes, à qui de nombreuses activités visant à encourager leur attrait pour la lecture seront consacrées. L’espace Tesoro de Papel (Trésor de papier) conviera les enfants à prendre part à la fête de la littérature, de la culture et de la Caraïbe à travers de nombreuses activités récréatives et culturelles.

En plus de constituer un grand rendez-vous littéraire qui attire le public cubain, la feria offre également un programme artistique riche d’expressions artistiques très diverses : concerts publics, expositions, théâtre, cinéma et danses constituent une part du programme. Pour célébrer la musique de la Caraïbe, les organisateurs ont choisi de rendre hommage à celle qui a marqué des générations : le reggae. La musique née en Jamaïque dans la fin des années 60 a eu pour porte-drapeau Bob Marley auquel la feria rendra hommage. Le Teatro Mella accueillera un grand concert, le vendredi 10 février, au cours duquel musiciens cubains et étrangers se produiront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *