« Les déchaînés » ou l’évocation de la liberté par Flo Jallier

Les déchaînés, Flo Jallier
Les déchaînés, Flo Jallier

Les déchaînés, paru en novembre 2011, est le deuxième roman jeunesse de Flo Jallier après Les filles ne mentent jamais. Elle y évoque Marie-Jo, Parisienne de 20 ans qui va découvrir son histoire à travers le parcours des femmes de quatre générations, jusqu’à l’histoire d’Amélia, son aînée, au cœur d’une « histoire d’amour aussi flamboyante que violente ».

Ce passé, c’est celui de la Martinique du 19e siècle, d’une terre tout juste sortie de l’esclavage, où il n’est pas envisagé de voir grandir une histoire d’amour entre le fils du maître et la fille d’une esclave. D’Amélia à Marie-Jo, il est question de liberté, élément déclencheur dans la narration de ce roman. Pour l’auteur, c’était « une envie tapie, quelque part, dans mon inconscient « individuellement collectif ». Oui, il y a eu un élément déclencheur, cette question qui me taraude encore et encore depuis le départ : C’est quoi la liberté ? C’est quoi être libre ? ».

Quelque part dans ce roman, l’Histoire de la France rejoint les histoires d’Amelia, de Camille, de Louisiane, dont les desseins et les parcours se réalisent jusqu’à celui de Marie-Jo. On y retrouve la Martinique donc une Martinique : « celle d’une fille d’Antillais issue de la génération du Bumidom, élevée en métropole avec ses projections, ses fantasmes du pays « rêvé » dans un premier temps, puis de la prise de conscience, plus tardive, de la réalité historique et contemporaine. »

Flo Jallier sera au Printemps du livre 2012 de Grenoble qui débute ce mercredi 28 mars.

Les critiques
« Le roman joue avec les époques, les lieux, les modes de récit – journal, lettres, comptes rendus médicaux ou judiciaires. Les styles se bousculent, les voix et les langues se mêlent, exprimant toute la richesse du métissage. Brillant, décidément ».
Télérama – Michel Abescat

« Les différentes formes d’écritures font la force de ce roman. Flo Jallier joue avec les styles, les modes, elle nous permet de passer d’une époque à l’autre de façon aisée et apaisante. Elle dépeint de manière très vivante et très réaliste toute les époques qu’elle nous fait traverser en 200 pages. »
Lecture jeunesse 83 – Thierry B.

Les déchaînés, de Flo Jallier en résumé
Martinique, 1872. Amélia rêve… quand elle le peut. Son jeune maître Thibault de la Bauterie lui invente mille jeux, de la grande piraterie à la chasse aux crapauds-buffles dans les champs d’ananas. Mais une fille d’esclave peut-elle être libre d’aimer ?
Paris, 2010. Marie-Jo a 20 ans, et c’est à peu près tout ce qu’elle sait d’elle. Jusqu’à ce que son père lui apprenne qu’elle a du sang noir, et qu’elle est issue d’une histoire d’amour aussi flamboyante que violente : entravée.
2 continents et 4 générations séparent Amélia et Marie-Jo, pourtant elles portent en elles la même soif de liberté, sans fers ni contraintes.
Les mêmes désirs, déchaînés.

Les déchaînés, Flo Jallier
Roman jeunesse, à partir de 14 ans
aux Éditions Sarabacane – Collection : Exprim’
264 pages, 15 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *