L’histoire de La France noire enfin mise en lumière

La France Noire
La France Noire

Dans la série des beaux livres à découvrir absolument : La France noire, de Pascal Blanchard. Paru en novembre 2011, le livre préfacé par Alain Mabanckou revient sur trois siècles de présence des Afriques, des Caraïbes, de l’Océan Indien et d’Océanie en France. Des centaines de documents inédits pour faire connaître cette part méconnue de l’histoire de la France.

Ce beau livre explore toutes ces phases qui sont autant de parties immémorées de l’histoire de France, du code noir jusqu’aux débats politiques actuels sur l’immigration, en passant par l’émergence d’une culture métissée en France, les différentes périodes de rejets qu’ont connues les Noirs en France et les rôles joués par les intellectuels comme Césaire, Senghor et Glissant dans cette même histoire.

Plus de 350 pages dans lesquelles se retrouvent les contributions de spécialistes, historiens, politologues, anthropologues, qui dépeignent les paradoxes de l’histoire des Noirs avec la France. Ils évoquent par exemple, dans le chapitre « Les Négritudes en mouvement », la période d’exaltation du salon des sœurs Nardal, un « rendez-vous unique de la diaspora noire » qui précède la naissance de La Revue du Monde Noir. Autres aspects décrits, ceux de la France « rendez-vous des mondes noirs » de l’après-guerre qui voit les débuts de Jenny Alpha, l’installation afro-antillaise en Métropole au début des Trente Glorieuses, les indépendances africaines et les événements violents en Martinique et Guadeloupe, le Bumidom ou encore la création du Front antillo-guyanais pour l’indépendance d’Édouard Gissant. Une foule d’éléments qui font l’histoire partagée de la France avec les Noirs.

La France Noire - extrait (page 312)
La France Noire - extrait (page 312)

Trois siècles d’histoire déclinée par grandes périodes qui voient entre autres les présences et imaginaires coloniaux (1890-1913), les premiers combats (1914-1924), les présences africaines (1940-1956), les ruptures ultramarines ou encore la nouvelle vague afro-antillaise (1957-1974). Le livre utilise des illustrations, des photos et des documents qui permettent de dessiner très concrètement le profil de la France noire. Page après page, récits, archives, citations et illustrations diverses permettent de donner des indications circonstanciées sur des faits ou des événements qui font désormais la France d’aujourd’hui.

L’historien Pascal Blanchard et l’ensemble des contributeurs racontent ici l’histoire des Noirs en France, des mouvements et des pensées portées par des Noirs qui sont nés à Paris, de leurs implications lors des guerres, etc. Ce livre se construit comme un le résultat d’un long travail de recherche dont certains indices témoignent de la nécessité de mettre en lumière des faits politiques, culturels et sociaux trop peu connus et qui, portés à la connaissance des publics, peuvent répondre efficacement à certains questionnements sur la société actuelle et pallier le manque d’informations.

La France noire – Trois siècles de présences des Afriques, des Caraïbes, de l’Océan Indien et d’Océanie, aux éditions La Découverte
59,00 euros
Sous la direction de Pascal Blanchard

En collaboration avec Sylvie Chalaye, Éric Deroo, Dominic Thomas, Mahamet Timera
Préface d‘Alain Mabanckou
Coordination éditoriale : Emmanuelle Collignon
Avec les contributions de : Nicolas Bancel, Catherine Coquery-Vidrovitch, Marcel Dorigny, François Durpaire, Romuald Fonkoua, Yvan Gastaut, Dieudonné Gnammankou, Sandrine Lemaire, Achille Mbembe, Elikia M’Bokolo, Pap Ndiaye, Frédéric Pineau, Alain Ruscio, Daniel Soutif, Tyler Stovall, Françoise Vergès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *