Lilian Thuram et Dany Laferrière en Haïti avec Mémoire d’encrier

Un an après les Rencontres québécoises, Mémoire d’encrier revient en Haïti avec Lilian Thuram, Dany Laferrière et Rodney Saint-Éloi. Du 4 au 10 mai 2014, l’éditeur québécois sera de retour en Haïti avec à son planning des conférences, des débats et surtout le lancement de deux ouvrages significatifs, notamment parce qu’ils s’adressent à un lectorat jeune. Lilian Thuram pour Mes étoiles noires : de Lucy à Barack Obama, et Dany Laferrière avec Le baiser mauve de Vava (illustrations : Frédéric Normandin), seront en compagnie de Rodney Saint-Éloi, écrivain et fondateur de ma maison d’édition. Ce dernier présentera dans le même temps Bonjour voisine, un projet collectif né des Rencontres québécoises de 2013.

Après une carrière de footballeur international, Lilian Thuram s’engage autrement depuis plusieurs années, en s’investissant sur le terrain de l’éducation et la lutte contre le racisme. Mes étoiles noires : de Lucy à Barack Obama, livre réédité par une douzaine d’éditeurs et disponible dans plusieurs pays, avec lequel il était présent au dernier Salon du livre de Paris et qui fait depuis la mi-mars l’objet d’une bande dessinée, est l’un des chapitres de son implication continue pour changer le regard des plus jeunes sur le monde qui les entoure. En déroulant le panorama de ses étoiles noires, il attaque la trop forte discrétion entretenue autour de personnalités du monde noir, exhortant enfants et adolescents à s’accaparer cette part de culture et d’histoire. Dans ce cadre et à l’invitation de la Fokal, de la Direction nationale du livre (DNL), de la Bibliothèque nationale d’Haïti, de Communication Plus et de l’Institut français en Haïti, Lilian Thuram « animera une série de conférences autour du racisme et de l’éducation à la Fokal, à la Direction nationale du livre (DNL), à l’Institut français en Haïti et à la Bibliothèque nationale d’Haïti ». L’ouvrage « traduit en italien, en espagnol, en portugais et adapté en bande dessinée » continue de faire l’événement puisque « Mémoire d’encrier et 11 autres éditeurs rééditent Mes étoiles noires : de Lucy à Barack Obama« .

Mes étoiles noires : de Lucy à Barack Obama, une coédition solidaire parue en avril 2014
L’Homme, petit ou grand, a besoin d’étoiles pour se repérer. Il a besoin de modèles pour se construire, bâtir son estime de soi, changer son imaginaire, casser les préjugés qu’il projette sur lui-même et sur les autres. Dans mon enfance, on m’a montré beaucoup d’étoiles. Je les ai admirées, j’en ai rêvé : Socrate, Baudelaire, Einstein, Marie Curie, le général de Gaulle, Mère Teresa…

Mais des étoiles noires, personne ne m’en a jamais parlé. Les murs des classes étaient blancs, les pages des livres d’histoire étaient blanches. J’ignorais tout de l’histoire de mes propres ancêtres. Seul l’esclavage était mentionné. L’histoire des Noirs, ainsi présentée, n’était qu’une vallée d’armes et de larmes. Pouvez-vous me citer un scientifique noir ? Un explorateur noir ? Un philosophe noir ? Un pharaon noir ? Si vous ne le savez pas, quelle que soit la couleur de votre peau, ce livre est pour vous. Car la meilleure façon de lutter contre le racisme et l’intolérance, c’est d’enrichir nos connaissances et nos imaginaires.

Ces portraits de femmes et d’hommes sont le fruit de mes lectures et de mes entretiens avec des spécialistes et des historiens. De Lucy à Barack Obama, en passant par Ésope, Dona Béatrice, Pouchkine, Anne Zingha, Aimé Césaire, Martin Luther King et bien d’autres encore, ces étoiles m’ont permis d’éviter la victimisation, d’être capable de croire en l’Homme, et surtout d’avoir confiance en moi.

Lilian Thuram et Dany Laferrière en Haïti du 4 au 10 mai 2014
Lilian Thuram aura pour compagnon de route Dany Laferrière et Rodney Saint-Éloi pour cette tournée qui programmera également des présentations de Bonjour voisine réunissant les collaborations de plus de 50 auteurs parmi lesquels Frankétienne, Yanick Lahens, Lyonel Trouillot, Dominique Batraville, James Noël, Jean-Robert Léonidas ou encore Gary Victor. Le lectorat jeune et les spécialistes de la littérature jeunesse seront également sollicités par Dany Laferrière, membre de l’Académie française, avec Le baiser mauve de Vava dans lequel il entraîne ses lecteurs dans le petit village de Petit-Goâve. Après Je suis fou de Vava (2006) et La fête des morts (2009), Le baiser mauve de Vava vient clore une trilogie qui plante son décor dans le récit pour enfants et s’adresse au plus grand nombre même s’il prend vie sur la terre d’Haïti. Sur Le journal de Québec, l’auteur explique son « défi de parler de la politique aux enfants dans le dernier tome ».

Bonjour voisine, sous la direction de Marie Hélène Poitras
À la suite des Rencontres québécoises tenues en Haïti dans le cadre du 10e anniversaire de Mémoire d’encrier, en 2013, est née l’idée de ce projet collectif rassemblant cinquante et un écrivains québécois et haïtiens ayant participé aux Rencontres.

Récits, fictions, chroniques, témoignages, scènes de vie, photos, portraits, essais, poèmes… Cet ouvrage façonné sous la plume de cinquante et un auteurs constitue une vraie caverne d’Ali Baba. De Montréal à Port-au-Prince, corps et voix s’unissent pour dire le monde en un grand serrement de bras et de cœur. Voyage lumineux à l’intérieur du pays d’Ayiti Toma dit Terre-Haute : les compagnons des Amériques d’un temps nouveau, Québécois et Haïtiens, se regardent, se parlent et se touchent. Désormais vous avez la réponse à la question : « À quoi sert la littérature ? » Il suffit de lire Bonjour voisine.

Le baiser mauve de Vava, Dany Laferrière, Frédéric Normandin
Dans le petit village de Petit-Goâve, plus rien n’est pareil. Des soldats ont envahi les rues.
On parle à mots couverts. Les nuits sont agitées. Mais surtout, surtout, Vava est malade, et c’est de cela que Vieux Os est inquiet. Il ne manque ni d’amour, ni de courage. Il ne quittera pas le village avant d’avoir donné et reçu ce baiser si puissant qui peut venir à bout de la violence, de la peur, et de la maladie. Ce baiser, il est mauve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *