Livre : Le soleil du fleuve, d’André Paradis au Salon du livre de Paris

L’actualité littéraire d’André Paradis est riche de deux ouvrages. Avant d’occuper les rayons des libraires, cet ancien enseignant à la retraite était réputé pour ses chroniques caustiques dans La plume à l’oreille, sur Radio Guyane. Avec Le Soleil du Fleuve et Brèves de savane, il enrichit encore son oeuvre  dans laquelle on retrouve par exemple Des hommes libres, Prix Carbet des lycéens 2006.

E-karbe – Pouvez-vous nous parler de vos derniers ouvrages ?
André Paradis – J’ai deux nouvelles parutions : un roman qui s’appelle le Soleil du fleuve qui vient d’être réédité, et un recueil de nouvelles que j’ai édité et qui vient de paraître, avec trois nouvelles de moi.
Le Soleil du fleuve est l’épopée d’un paquet de diamants qui disparaît dès la première page et qu’on retrouve à la fin. Les diamants vont se promener de mains en mains et de lieux en lieux pour nous faire visiter la Guyane.

E-K – Et pour ce qui est du recueil de nouvelles ?
A. P. – On a eu l’idée de faire une anthologie de nouvelles de Guyane. Ce devrait être le premier d’une série avec des nouvelles de l’année (celles-là ne sont pas des nouvelles de 2010) mais les prochaines seront récentes.

E-K – Comment s’effectue la sélection de ces nouvelles ?
A. P. – C’est moi qui les ai choisies en fonction de la qualité littéraire. Il n’y a pas de thème particulier.

E-K – Quelle est votre prochaine actualité, avez-vous un livre en préparation ?
A. P. – Comme tout le monde, comme tous les écrivains, je suis toujours en train d’écrire un livre, mais enfin il n’y a rien de prévu dans l’immédiat.

E-K – Puis-je avoir votre avis sur l’organisation de l’année des outre-mer ?
A. P. – Ça m’a l’air intéressant d’après ce que j’en ai vu jusqu’ici. On peut pour une fois parler de nous pour dire autre chose qu’en Guyane « il y a plein d’insectes »ou en Martinique « il y a plein de belles plages ». C’est quand même un peu plus intéressant que le reste…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *