« Partir sans passeport » : parution d’un recueil de nouvelles d’auteurs d’outre-mer

Partir sans passeport, Éd. Idem
Partir sans passeport, Éd. Idem

Partir sans passeport est un recueil de nouvelles dont la parution marquera cette fin d’Année de l’outre-mer. Sa singularité ? Regrouper des écrits d’auteurs des différentes terres d’outre-mer.

Les lettres d’Ernest Pépin, écrivain guadeloupéen, ceux de Suzanne Dracius et de Joseph Jos, auteurs martiniquais, rejoignent dans un même ouvrage les littératures polynésienne et réunionnaise de Flora Devatine et Jean-François Samlong. Elles rencontrent aussi celles de la Guyane avec Marie-George Thébia et de Nouvelle-Calédonie d’Imasango : l’occasion de démontrer la pluralité des images et des imaginaires répartis dans les divers territoires qui composent l’outre-mer.

Dans l’imaginaire collectif, la notion de paradis est accolée à toutes ces îles qui composent la France d’au-delà des mers, vues du continent européen – la Métropole aux yeux de certains, ou l’Hexagone, pour l’équilibre du politiquement correct –, car il y a dans l’Atlantique, le Pacifique, l’Océan Indien, des populations qui sont françaises depuis plus de trois siècles, bien avant la Savoie, la Corse, la Franche-Comté, Nice et Lille. Les Outremer français sont à l’honneur en cette année 2011. Or il y a autant de Cultures et d’Histoire d’Outre-mer qu’il y a de terres françaises par-delà les océans. Partir sans Passeport est un recueil de nouvelles d’auteurs de ces contrées qui paraissent lointaines depuis Paris, alors qu’elles en sont toutes proches à travers les médias qui les inondent tous les jours. L’occasion est sans doute salutaire, afin que les clichés et les stéréotypes volent en éclats, « pour une utopie refondatrice » selon le vœu d’Aimé Césaire. Partir sans passeport, un voyage nouveau ou un retour vers des souvenirs de ces régions de France insulaire – car elles sont majoritairement des îles –, qui offre une maïeutique des imaginaires d’auteurs de la France en couleur, par des récits en français, pimentés, souvent, des saveurs de la langue créole.

Partir sans passeport – Nouvelles, 236 pages
Suzanne Dracius, Ernest Pépin, Jean-François Samlong & autres…
Éditions Idem
9,80 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *