Trois livres trilingues en français, wayana et apalaï pour le primaire

L’association pour le dialogue interculturel : recherche et action (IPE) et les éditions Migrulide se sont unies pour faire paraître le mois dernier trois outils pédagogiques consacrés aux langues amérindiennes. Cette volonté s’appuie sur le travail d’Éliane Camargo qui, depuis de nombreuses années, étudie les langues apalaï et le wayana langues parlées notamment sur le haut Maroni en Guyane.

Wayana_apalai_francaisLes éditions Migrilude et l’association pour le dialogue interculturel : recherche et action (IPE) annoncent la parution de trois ouvrages trilingues en langues de Guyane. Des outils pour alphabétiser les populations apalaï et wayana dans leurs langues.

Les abécédaires vont permettre aux élèves issus de ces cultures d’apprendre à lire et à écrire dans leurs langues tout en proposant à l’ensemble de l’école guyanaise un éveil à la diversité des langues environnantes. Le recueil de récits trilingue rapporte les récits fondateurs de ces deux cultures et des explications simples sur ces langues.

Le texte et les illustrations ont été réalisés lors d’ateliers menés par Éliane Camargo, ethnolinguiste, avec les élèves de l’école primaire d’Antécume et de Taluhwen. Les éditions Migrilude sont spécialisées dans les imagiers et livres multilingues afin de valoriser la diversité linguistique et culturelle.

L’association IPE vise à favoriser, promouvoir les valeurs culturelles et linguistiques des groupes minoritaires et à mettre en place des actions d’information et d’accompagnement.

Abécédaire trilingue apalaï-wayana-français
Abécédaire trilingue wayana-apalaï-français
Chercheurs de mots en terre apalaï et wayana (version trilingue)

One thought on “Trois livres trilingues en français, wayana et apalaï pour le primaire

  • 24 mai 2015 at 02:22
    Permalink

    Un ouvrage qui permettra le dévéloppment de la pratique de la lecture des élèves wayana et apalaï du Maroni mais aussi du Parou (Brésil) et Tapanahony (Surinam). Félicitations pour la valorisation de ces langues de Guyanes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *